QUAND PARTIR

Quand ? Combien de temps ? Comment ?

C’est vrai ça… c’est bien joli d’avoir décidé de partir mais maintenant faut passer à la phase travaux pratiques !!

Alors…

1/ QUAND ?

Ben tout bêtement, quand je peux ! C’est-à-dire quand la législation me le permet de façon raisonnable c’est-à-dire quand je peux prendre un congé sabbatique (voir ici les conditions du congé sabbatique). Dans mon cas, à partir du 1er septembre 2012.

Ben oui, parce que jouer les hippies à l’autre bout du monde c’est excitant mais avoir un job en revenant c’est encore plus marrant…

Restent à négocier les 4 mois de rab’ et le tour est joué !

Et sinon… quand ?

Faudrait quand même en profiter un peu de ce tour du monde donc autant ne pas passer les 3/4 du temps sous la mousson ou les cyclones et essayer de faire de jolies photos de cartes postales (genre Ko-phi-phi sous le soleil, la Grande Muraille sous le soleil, le Macchu Picchu sous le soleil, la baie d’Halong sous le soleil…) bref, essayons de mettre la météo de notre côté !

Et bah c’est pas évident… passer entre les grosses draches de la mousson indienne, éviter la canicule en Malaisie et ne pas se geler les fesses à Ushuaïa demande un peu d’organisation ! Et moralité, ça donne ça :

Météo.JPG

Bon, ce sera pas le grand soleil partout mais ça devrait pas être trop mal (sauf dans le sud de l’Inde où je risque de me noyer mais paraît-il que c’est une expérience à vivre…)

2/ COMBIEN DE TEMPS ?

Tout dépend de ce qu’on a envie de faire…

Un maximum de tampons dans son passeport et pas vraiment de temps de rencontrer les gens ou de découvrir la gastronomie locale ? Certains l’ont fait en 80 jours…

Prendre le temps de faire de jolies photos, rencontrer des gens qu’on ne peut pas croiser dans le métro (surtout quand on ne prend pas le métro), aller voir des baleines et apprendre les rudiments des dialectes les plus pourris du monde ? Alors là, faut voir… 1 an c’est bien mais comme j’ai des projets qui me feront rester plusieurs mois dans certains pays et que 2 ans ça me semble trop, j’ai tranché : 16 mois !!

(et ça me fera reprendre le boulot le 1er janvier 2014 ce qui vu d’ici a l’air d’être dans une éternité…)

3/ COMMENT ?

Très simple : en s’auto-finançant. Oui ça demande de faire de petits efforts (éviter d’acheter 1 paire de chaussures par semaine par exemple) mais comme je l’ai lu ailleurs sur la toile « voyager revient moins cher que rester chez soi à ne rien faire ». Mais j’en reparlerai à la page Budget.

Et en solo. D’abord parce que tous mes copains n’ont pas envie de prendre 16 mois « off » pour m’accompagner et que je ne suis pas assez patiente (ou trop nombriliste) pour supporter quelqu’un d’autre que moi 7 jours sur 7, 24 heures sur 24 pendant tout ce temps.

Mais ça ne veut pas dire que je serai solitaire ! D’abord le monde est plein de gens débraillés, sac au dos, Lonely Planet à la main qui aiment leurs semblables et ensuite peut-être que de temps en temps un visage connu aura envie de m’accompagner pendant quelques jours ou quelques semaines vers une destination inconnue, elle…