PCT Day 6 : Quand on arrive en ville…

du Mile 73 à Julian en passant par Scissors Crossing (mile 77)

Hier soir, on a campé 4 miles avant Scissors Crossing. Scissors Crossing c’est un de ces noms que j’ai lu et relu tellement de fois que j’en ai fait un mythe. Scissors Crossing c’est juste 2 routes qui se croisent sur un pont au milieu du désert et dessous, quelques hikers qui se cachent du soleil brûlant en buvant des litres d’eau que des trail angels sont venus apporter là pour eux. Parce qu’il n’y a pas d’eau à plusieurs miles à la ronde. Sauf si tu fais du stop jusqu’à Julian. Et ce matin, en arrivant à Scissors Crossing, on a décidé d’aller faire un tour jusqu’à Julian. Ça tombe bien, y a un trail angel qui fait des aller-retours toute la journée pour les pauvres hikers qui veulent aller en ville.

Quand on arrive en ville, on ressemble à une bande de vagabonds, couverts de sueur et de poussière. Et là, comme une oasis dans le désert, il y a Carmen. Carmen a un café. Aujourd’hui, il est fermé au public, réservé aux PCT hikers. Carmen nous prépare des breakfast burritos de la taille d’un polochon pour 3 dollars. Puis elle offre des bières. Il est 10h du matin mais on s’en fout. Tout le monde rit, tout le monde enlève ses chaussures, Carmen prépare des bacs avec de l’eau et des sels pour faire des bains de pieds. Cette femme est un ange. Elle nous prend dans ses bras, nous ouvre sa maison, cuisine pour nous, nous laisse traîner chez elle toute la journée, utiliser sa machine à laver pour laver nos fringues qui sont plus que dégueu et tout ça, sans rien demander en retour. Plus de 50 personnes défilent chez elle chaque jour. Certains passent même la nuit sur son plancher. Nous on partage 2 chambres au Julian Lodge. Et en comparaison, ils sont loin d’être des trail angels… On peut pas dire qu’ils soient très accueillants avec les hikers et pourtant, pendant près de 3 mois, on va constituer 95% de leur clientèle. Bref, On passe la journée à juste profiter du soleil sur la terrasse et à papoter avec tous les autres copains. A la tombée de la nuit, on va chercher d’immenses pizzas au resto italien d’à côté et on les dévore assis en tailleur sur nos lits à l’hôtel. Ce soir, je partage la chambre avec Emily et Jack et Alex, 2 frères australiens qui ont démarré le même jour que nous mais qu’on avait pas revus depuis. On va se coucher bien après hiker midnight. A 21h30 quoi. Dans un vrai lit. C’est un peu le paradis ici.

Publicités

2 réflexions sur “PCT Day 6 : Quand on arrive en ville…

  1. Je suis épaté par la cartographie du PCT , il est très facile grâce à vos indications et à Halfmiles PCT de vous situer. Belle mise en jambes depuis le 15 avril! Merci pour le journal de marche, c’est passionnant! Bonne route! On vous suit, régulièrement!
    Guy D.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s