PCT Day 79 : Worst cheeseburger ever…

du Mile 1748 à Medford en passant par le Fish Lake Resort (mile 1771)

Cette nuit, on a été réveillés par les hurlements des coyotes. Ils n’étaient vraiment pas loin…

Aujourd’hui on a prévu 25 miles. Rien de bien difficile encore et au bout du chemin, le Fish Lake Resort.

Le trail est encore complètement dans la forêt et on avance bien. Le paysage change complètement sur les 10 derniers miles : plus de forêt mais de la roche volcanique partout et du coup, quelques jolis panoramas sur les montagnes environnantes qui sont encore couvertes de neige.

On arrive au Fish Lake Resort bien crevés et avec la ferme intention d’avaler un gros burger. On croise quelques hikers qu’on connait et qui ont eux aussi, zappé plusieurs sections pour arriver là. On boit quelques bières ensemble et puis on commande ce fameux burger et… c’est le pire qu’on ait jamais mangé… La déception est immense…

On est samedi et le resort est plein de monde, weekend du 4 juillet oblige. Du coup, on se dit qu’on pourrait tenter de faire du stop jusqu’à Medford ce soir plutôt que demain matin. On se met donc au bord de la route et une dizaine de minutes plus tard, un type s’arrête. On se tasse dans sa voiture avec sa copine, son chien et tout un tas de sacs et on roule vers Medford à presque 50 miles de là. Le gars est rigolo, conduit comme un cinglé et fait un stop en route pour prendre un café couvert de chantilly mais il finit par nous déposer en centre-ville après nous avoir dit que Medford, c’était plutôt Meth-ford et qu’on devrait faire attention… Hyper rassurant. En attendant on commence à se chercher un motel mais ils sont tous complets. En plus du 4 juillet, il se trouve qu’il y a un gros match de baseball demain et visiblement, tout le monde a réservé depuis longtemps… On finit par faire pitié à un monsieur qui nous donne une chambre normalement destinée à ses propres enfants mais non utilisée. Faut qu’on fasse notre lit nous même mais on n’en peut plus et on accepte avec soulagement. On s’écroule de fatigue un peu plus tard, le climatiseur tournant à fond.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s