Jaipur-la-ville-rose

Ce qui est sympa au Rajasthan, c’est qu’ils se sont organisés pour avoir une seule couleur par ville : Jaipur-la-ville-rose, Jodpur-la-ville-bleue, Udaipur-la-ville-blanche…

J’ai donc attaqué le Rajasthan par Jaipur. Grâce à Amar, mon tuk-tuk driver sikh préféré que j’ai embauché pour la journée, on a silloné tous les coins et recoins de la ville et on s’est bien marré.

On a commencé par un petit passage par la gare parce que je devais réserver mes billets de train pour la semaine à venir. Bon… ben jusque là j’avais été épargnée mais l’administration indienne est bien à la hauteur de sa réputation ! Presqu’une heure pour récupérer 3 billets de train dont un où je suis en pole position sur la waiting list (autant dire que je vais jouer la blonde sur ce coup là et que je serai dans le train quoi qu’il arrive !)

Après ça on est allé à la poste pour acheter des timbres. Heureusement, Amar est grand et fort (mais par contre, il est pas très beau…) et il a réussi à éborgner quelques Indiens jouer des coudes pour qu’on n’y passe pas la matinée.

On a ensuite attaqué les choses sérieuses : City Palace, Jantar Mantar, Amber Fort, Hawa Mahal… bref, j’ai visité tout ce qui est visitable en avalant litre d’eau après litre d’eau (oui parce qu’ici il fait une température délicieuse… 37°C) et Amar me racontait des anecdotes sur les différents monuments. Nous avons donc eu un moment surréaliste où Amar m’explique qu’un des maharajas de Jaipur est mort sans successeur alors qu’il avait 50 femmes mais un pénis de la taille de son avant-bras (il joint le geste à la parole pour que je comprenne mieux) et que donc, ça posait problème…

J’hésite entre la consternation et un grand éclat de rire mais Amar me dit aussitôt : « No joking !! » et je comprends bien qu’on ne rigole pas avec ces choses-là et que la descendance des maharajas n’est pas un sujet qui prête à rire…

M’enfin, franchement, je me suis mordue les joues ! Ce type me la joue « Dieu qui le regarde » et d’un coup il me parle de kama sutra paintings (« Nice gifts fo your friends ! ») et de maharajahs qui ont des problèmes de gigantisme… Incredible India !!

Pour finir la journée sur le même thème, je suis allée admirer le coucher du soleil au Sun Temple, un temple où les singes se retrouvent par centaines à la tombée du jour. Alors les singes… quand y en a un ça va, c’est quand y en a plusieurs et qu’ils se mettent à crier que ça fait fliper… Je faisais pas trop ma maligne… Mais là n’est pas la question. Un de ces charmants petits macaques a confondu un petit cochon à poils longs qui passait par là avec une de ses congénères. Le voilà qui lui saute sur l’arrière-train. Le petit cochon ne comprend pas ce qui se passe, il panique, il se met à courir partout en grognant, le petit singe, les yeux écarquillés, toujours accroché à ses fesses dans le soleil couchant. Ah… l’observation du monde animal… quel émerveillement !

Photos ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s