Back to Delhi

Allez, finies les vacances, je suis de retour dans la poussière et le chaos indien.

Je sais, vous avez grincé des dents quand j’ai dit : « finies les vacances ». Vous croyez peut-être que je suis en vacances perpétuelles et que donc, je me paye légèrement votre tête. Je tiens à remettre les choses au clair : je ne suis pas en vacances au sens premier du terme. Je ne passe pas mon temps les doigts de pieds en éventail (ah si, ça, je le fais mais je fais pas exprès, mes orteils sont naturellement aérés…) au bord d’une piscine à siroter des cocktails en lisant Glamour. D’abord, c’est pas toujours de tout repos de ne pouvoir compter que sur moi-même (même si je suis Wonder Woman et malgré le fait que je ne porte pas de petit short vert…) pour organiser mes déplacements, chercher tous les soirs ou presque un nouveau lit, porter mes 23kgs de sacs, faire ma lessive tous les soirs et négocier âprement tout ce qui peut être négocié. Et parfois, être méchante tout le temps, c’est fatigant.

Oui, bon, je vais pas me plaindre non plus, hein ! Je suis parfaitement ravie d’être là où je suis et pas ailleurs. Mais c’est pas que des vacances ! Et puis tenir le blog à jour et mettre les photos en ligne, c’est aussi un job à plein temps (… OK, à quart temps).

Bref, je suis donc de retour à Delhi après ma petite parenthèse récréative à Goa. N’ayant pas le cœur de faire 36 heures de train pour regagner la capitale, j’ai donc pris l’avion (oui, bon, je sais, c’est pas très So’Eco-tout-ça mais 2h30 de vol contre près de 2 jours en compagnie de tout un tas de bestioles en sleeper class, le choix a été vite fait !). Et me voici donc pour la 3ème fois à l’aéroport de Delhi mais cette fois, je ne peux pas fuir la ville. L’objectif principal et quasi unique du séjour est d’obtenir mon visa pour la Chine afin de poursuivre le voyage. Ce qui m’oblige donc à rester à Delhi pour une petite semaine.

Le premier contact est…  grandement facilité parce qu’un chauffeur de taxi  trop gentil m’attend à l’aéroport pour m’emmener directement à la maison, chez Bed & Chaï. Bed & Chaï, c’est un peu le « home away from home »… C’est une auberge de jeunesse située dans Greater Kailash I (GK1 pour les intimes…) dans le Sud de Delhi. C’est plutôt bien desservi par le métro (enfin… la station est à moins de 20 minutes à pied ce qui est considéré comme bien) et le quartier est plutôt tranquille pour ce que j’en vois pour l’instant.

Et comment ai-je atterri là vous demandez-vous ? Une des gérantes n’est autre qu’une copine de ma cousine, ce qui me garantit de dormir dans de beaux draps, hihihi !Mais blague à part, l’appartement est vraiment génial (c’est tout neuf), l’accueil hyper sympa, les matelas sont les meilleurs que j’ai jamais eu en Inde et y a même du vrai fromage dans le frigo… Si ça c’est pas le bonheur !

Pour ce premier soir, je ne verrai pas grand-chose de la ville. Il fait nuit et la circulation est… indienne (what else ?). Pour l’instant, ça ressemble à une autre très grande ville indienne avec sa poussière, ses klaxons, ses tas d’ordures qui brûlent et ses chiens qui trainent en meute.

See you tomorrow !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s