Collection

Vous l’aurez compris, il ne se passe pas grand-chose à Paoua. Je veux dire, on bosse comme des damnés du lundi au samedi mais en dehors du bureau, on peut pas dire qu’on ait une vie sociale débordante. De toute façon, il nous est globalement interdit de sortir. Raison de sécurité. Enfin si, on peut sortir. Il y a un petit bar qui est validé. Mais la bière y est chaude et la musique tellement forte qu’on ne s’entend même pas  éternuer. Et puis il faut rentrer avant 22h. Moralité, on sort pas. En général, le soir, on s’installe dans nos petites chaises en bois dans la cour de la maison, on sirote nos bières fraîches en écoutant toujours la même musique et on papote.

Mais de quoi voulez-vous qu’on papote ? C’est que tout de même, on passe toutes nos journées à bosser avec les mêmes personnes que celles qui sont là, le soir, sur ces fameuses chaises. Autant dire qu’on n’a pas toujours des trucs faaaabuleux à se raconter. Souvent, on se raconte les petites anecdotes de la journée, les situations ubuesques dans lesquelles on s’est retrouvés, les conversations qui nous ont donné envie de pleurer de rire ou de nous arracher les cheveux, … Evidemment, on parle de ceux qui ne sont pas là. Ceux qui en sont break, ceux qui ont fini leur mission, ceux qui vont bientôt arriver, … C’est un petit monde MSF. Tout le monde connaît quelqu’un qui connaît quelqu’un… bref, on a des discussions de machine à café, quoi !

Et puis souvent, on parle de la maison. L’autre. Celle qui est à l’autre bout du monde. On se raconte nos amis, nos familles. On fantasme sur ce qu’on fera, ce qu’on mangera en rentrant. On parle du temps où on mettait des pulls et des cache-oreilles. Du temps où on n’avait pas besoin de réciter des prières pour ne pas croiser Cafardinator dans les latrines au milieu de la nuit…

Et c’est en général à ce moment-là que la magie se produit. Il faut être vigilant. Parfois, il suffit que plusieurs personnes parlent en même temps et ça peut passer inaperçu. Moi, j’ai décidé d’en faire collection. Une collection de phrases magiques. Quand j’en entends une, je la note. Mais attention, je note pas n’importe quoi. Pas juste des trucs un peu incongru. Pas juste des trucs légèrement à côté de la plaque. Non. Je ne garde que les meilleures. La crème de la crème. Celles qui continuent à me faire tomber de ma chaise des jours voire des semaines après. Allez ! Juste pour le plaisir, je vous fais cadeau des deux meilleures de cette semaine.

« Y a pas un IKEA à Bangui ? … Bah si pardi ! Juste derrière le Truffaut ! »

Je jure que c’est vrai. Quelqu’un a vraiment dit ça…

Ou encore… « Gouzé… c’est pas Amsterdam !! »

Bah non. Obviously…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s