PCT Day 2 : Marche ou crève 

de Lake Morena (mile 20) à Fred Canyon Campsite (mile 32)

Bah voilà, ça n’a pas loupé. 20 miles hier et aujourd’hui c’est l’enfer. J’ai mal partout, mes pieds refusent d’avancer, j’ai de l’acide lactique plein les mollets. Entre l’état général de mon corps qui comprend pas bien ce qu’il lui arrive et la condensation qui avait gelée sur ma tente, j’ai déjà mis presque 2h30 à lever le camp ce matin. Pas brillant… Au moins le soleil brille et y a des vautours dans les arbres.

Je m’étais fixé un objectif de 17 miles aujourd’hui. Je vais en faire 12. Et je vais en chier. Genre grave. Il fait chaud puis il fait trop chaud. Je porte trop d’eau puis pas assez. Je traverse un petit cours d’eau sans enlever mes chaussures, je mets plus d’une heure à les faire sécher (j’en profite pour mettre à jour le blog) et 1km plus loin, y a un autre cours d’eau. Cette fois j’enlève mes chaussures.

Entre temps , je croise 2 chasseurs avec un arc, des flèches et un casque de camouflage avec des plumes de pintade dessus. Quand je leur dis que je marche jusqu’au Canada, ils écarquillent leurs yeux et l’un d’eux pose immédiatement son sac à terre pour en sortir un pack de survie de l’armée américaine. Il me dit que je vais avoir besoin de ça. Je le remercie chaudement mais avec tout ce que j’ai déjà sur le dos, j’ai franchement pas envie de rajouter les 500 grammes de son kit.

Le paysage est chouette mais je lutte toute la journée. Toute. La. Journée. A un moment, alors que j’ai le moral dans les chaussettes et les chaussettes en bien mauvais état, je vois arriver en face de moi un monsieur qui a l’air très sympa. D’ailleurs, il me fait des grands signes. Je lève le bras pour lui répondre mais lui, il crie :  » Snake !!! ». Et effectivement, en plein milieu du chemin, à moins de 5 mètres, il y a un gros snake. Il ressemble tellement à une branche que j’aurais bien pu l’enjamber sans même m’en apercevoir… Sauf qu’il aurait sonné. Parce que la branche au milieu du chemin n’est rien d’autre qu’un gros serpent à sonnettes. Et que ces saloperies, ça sonne pour te prévenir que ça va t’attaquer et en plus, c’est bien venimeux comme il faut. Je suis donc bien contente d’avoir rencontré le gentil monsieur qui va faire fuir le gros serpent en tapant des pieds juste au bon moment…

Et puis finalement, au mile 32, il y a une rivière, plein de places pour mettre des tentes et plein de copains qui sont déjà là. Je mets à peu près 2 secondes avant de décider que ce sera tout pour aujourd’hui, merci. Vers 18h c’est presque 15 tentes qui sont éparpillées dans le sous- bois. On se prépare à dîner et puis on allume un feu pour se réchauffer et éloigner les moustiques. Et à 21h, tout le monde file se rouler en boule dans son sac de couchage.

Publicités

Une réflexion sur “PCT Day 2 : Marche ou crève 

  1. Bonjour, je vous suis attentivement depuis votre départ, car j’ambitionne de partir l’année prochaine 🙂 Merci pour vos comptes rendus et bon courage !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s