PCT Day 4 : Allô Maman Bobo…

de Mount Laguna (mile 42) à Oriflamme Canyon (mile 56)

Voilà. Ce qui devait arriver arriva. Quand je marche normalement dans la rue, j’ai déjà une bonne tendance à me tordre la cheville. Comme ça, toute seule, sans raison. La droite, la gauche, peu importe. Et sans même être montée sur des talons de 12. Alors quand je marche en montagne, aucune raison qu’il en soit autrement.

Depuis 4 jours, je me suis donc déjà tordue allègrement les 2 chevilles. Sans gravité jusque là, j’arrive toujours à rattraper le coup. C’est bien pour ça que je marche avec des bâtons d’ailleurs. Mais pas cette fois.

Cette fois, j’ai levé le nez pour regarder le paysage, mon pied gauche a refusé de se poser correctement devant mon pied droit, la cheville est allée voir ailleurs si j’y étais et avec le poids du sac à dos, j’ai pas réussi à me rattraper. J’ai donc fini la tête la première sur le sentier. Sans les mains, olé !

Quand j’ai relevé la tête, j’avais de la poussière plein la bouche et mes lunettes en 3 morceaux au sol. Et puis j’ai bien senti que sous mon sourcil droit, y avait un truc qui clochait. Le gars qui marchait derrière moi et qui a essayé de pas s’étrangler de rire devant la voltige improvisée à laquelle il venait d’assister, m’a dit : « Ah ouais, t’as une égratignure sur le sourcil… faudrait nettoyer quand même. » Alors j’ai sorti mon miroir de poche et j’ai dit : « Ah ouais, c’est pas vraiment une petite égratignure… je vais nettoyer. » J’avais un trou sanguinolent au bord de l’arcade et la face noire de poussière…

Alors j’ai nettoyé, j’ai mis un pansement, j’ai recollé mes lunettes avec un morceau de duck tape à fleurs et puis, bah… je me suis remise à marcher. Y avait rien d’autre à faire de toute façon.

On a pas marché très longtemps aujourd’hui. On avait pas envie de porter des litres et des litres d’eau alors on a décidé de camper après seulement 13 miles. Le flan de colline sur lequel on se trouve ce soir est super exposé au vent. On a réussi à squizzer 8 tentes entre les buissons. Je vais passer la nuit à glisser dans le coin de ma tente vu la pente du terrain mais bon, c’est mieux que rien et au moins, je m’envolerai pas. En attendant, je mange mon quinoa au spicy thai tuna en réchauffant mes mains sur ma popote. On est quand même pas mal là…

Publicités

Une réflexion sur “PCT Day 4 : Allô Maman Bobo…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s