PCT Day 33 : Rock Inn

de Casa de Luna (mile 478) au Rock Inn (mile 485)

Y a des jours comme ça, la motivation n’est pas là. J’aimerais bien vous y voir, vous ! Jeter son sac tous les matins sur son dos, avaler les miles, avaler des poignées de trail mix, monter sa tente, faire cuire son petit sachet de couscous, gonfler son petit matelas… c’est nettement plus marrant qu’aller au boulot, je n’en disconviens pas. Mais y a des jours, la flemmingite aigue attaque et… bah, voilà, t’as juste pas envie.

Aujourd’hui c’est comme ça. Déjà, les tentes étaient toutes trempées quand on s’est réveillés. Les chaussures étaient encore mouillées de la veille et comme à chaque fois qu’on passe la nuit en milieu « civilisé », c’est toujours plus compliqué de démarrer. Là, on a d’abord fait sécher toutes nos affaires quand le soleil a enfin fait son apparition et puis… on a trainé… traîné… traîné… et on est arrivés sur la trail à midi. Bon, une fois là, on n’a pas cueilli des pâquerettes non plus : on a enchaîné 7 miles en 2 heures. Puis on a fait une pause, histoire de manger une tortilla et un morceau de fromage. C’est précisément là que tout a basculé.

On s’était arrêtés au bord de la route. Juste parce que voilà, y avait un endroit où on pouvait s’assoir tranquilles. Y avait juste Emily, Josh, Urs, Spider et moi. Les autres étaint partis un peu plus tôt et étaient devant. Puis y a 2 autres gars qui arrivent, qui s’assoient un peu plus loin et soudain, y en a un qui regardait son téléphone qui dit : « Ouh la la, ils annoncent des vents violents et peut-être même de la pluie pour cette nuit dans la vallée… » On se regarde, on n’a pas envie de se reprendre la pluie. Et là, sorti de nulle part, Spider dit : « Pas très loin sur cette route, y a un bar… » On se regarde, on a déjà pris notre décision : cet aprem, on va aller boire des bières. Et cette nuit ? Bah… on verra bien. On essaye de rappeler Josh qui a déjà redécollé mais il ne nous entend pas…

Bon, quand même, on se dit qu’on n’a pas foutu grand chose aujourd’hui alors quand on se poste au bord de la route pour faire du stop, on se donne une limite : si dans les 10 minutes, on n’a pas trouvé de voiture, on laisse tomber le bar et on continue à marcher. La première voiture qui passe s’arrête… En plus, c’est la fille de la serveuse du Rock Inn, le fameux bar… Le destin !

On arrive donc au Rock Inn en milieu d’après-midi. Y a que 2 autres hikers dans un coin qui ne sont même pas arrivés là par le trail mais simplement en faisant du stop depuis Casa de Luna. On se réhydrate donc, c’est bien pour ça qu’on est là ! Puis tout à coup, on apprend qu’à l’étage au-dessus, y a des chambres… On se regarde… on éclate de rire puis on commande quelques burgers, puis de quoi faire descendre ces burgers… Puis les heures passent et il fait nuit et on est entassé à 4 dans une chambre avec un seul lit et Urs nous lit des passages de la Bible qui traînait dans la table de chevet et y a une réunion des alcooliques anonymes dans la pièce d’àcôté et on n’en peut plus de mourir de rire. Et puis on redescend au bar parce que ce soir, y a un chanteur qui vient jouer et il est extraordinaire. Un vieux cowboy en pantalon et chemise en jean qui nous tirerait presque des larmes.  Il est très bon et on est un peu soûls. On va se coucher quand le bar ferme. Dehors, y a pas de vent. Ni de pluie. Marcher, c’est bien. Vivre, c’est meux.

Publicités

Une réflexion sur “PCT Day 33 : Rock Inn

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s