PCT Day 40 : De hiker à trail angel

du Mile 604 à Ridgecrest sans passer par Walker Pass…

Ce matin, comme prévu, le réveil sonne à 5h… c’est beaucoup trop tôt pour sortir de son sac de couchage mais si on veut éviter de marcher entre 11 et 17h, on n’a pas vraiment le choix.

En fait, c’est même plutôt agréable de démarrer si tôt. On a passé la nuit dans une forêt de pins et tout est si calme ce matin. Pas un bruit, juste nos pas sur les aiguilles de pins, le soleil qui commence à percer et il fait même presque frais. Évidemment, ça ne dure pas.

Dès que le soleil sort au dessus de la colline, on est de retour dans la fournaise. Pour ne rien arranger, on a maintenant devant nous 42 miles à faire sans eau. Alors petit exercice de maths pour les plus malins : sachant que tu consommes à peu près 1/2 litre d’eau au 5 miles en conditions normales voir 1 litre quand il fait très chaud et qu’il te faut également presque 1 litre le soir quand tu campes et que tu marches à 3 miles à l’heure mais pas pendant 24 heures d’affilée… combien de litres d’eau devrais tu mettre sur ton dos si tu avais l’intention de survivre jusqu’à Walker Pass…? Réponse : beaucoup trop ! C’est impossible de porter autant. C’est pour ça qu’il y a des caches. Et même si on t’a dit de ne pas compter dessus… bah… tu vas compter dessus quand même !

Du coup j’ai tout de même 4 litres sur le dos quand je quitte le dernier point d’eau. Mon sac est atrocement lourd et le soleil cogne. La prochaine cache est dans 7 miles mais comme on ne veut pas la vider, on essaye de porter le maximum d’eau. Il est à peine 9h, il fait une chaleur à crever et ma bouche est en carton. Le moral descen en même temps que l’altitude. Puis tout à coup, plus de forêt de pins. Juste des collines à perte de vue avec des petits buissons dessus qui font pas plus de 30cm de haut. Aucun espoir d’avoir un peu d’ombre. Le désert californien est de retour…

C’est là que tout bascule. Spider me rattrape et me dit : « Say the word and I hitch with you to town… » Parce que oui, dans quelques kilomètres, quand on sera à la cache, y a une route. Et cette route mène à Walker Pass et à Ridgecrest où on a prévu d’aller de toute façon pour notre resupply… Cette section craint, c’est officiel, et quand j’arrive à la route, ma décision est prise : la première voiture qui passe, je monte dedans. En attendant, on s’installe comme on peut sous un joshua tree un peu plus grand que les autres. On attache des couvertures de survie dessus pour se faire un peu d’ombre et on commence à attendre… Attendre… Attendre… Au pire, si personne ne passe (Kelso Road n’est pas hyyyyper fréquentée…) on continuera à marcher mais pas avant 18h, la température atteint maintenant les 40 degrés à l’ombre.

Soudain, un ronronnement dans le lointain… une voiture !! Et qui s’arrête juste devant nous !! Et le monsieur qui en sort et qui dit : « Hey guys ! Anyone wants a cold drink ? » alors qu’il ouvre son coffre et qu’il en sort une énorme glacière.. Trail magic baby !! On se jette sur lui comme s’il était le messie et puis timidement on dit : « Hey… Any chance you would give us a ride to town…? » Pas de souci, il dit, mais il ne peut prendre que 4 personnes dans sa voiture et on est 8. Spider, Chelsea, Josh et moi sommes les heureux élus. Je promets aux autres de me débrouiller pour trouver une voiture et revenir les chercher. Ils hochent la tête mais je vois bien qu’ls ne me croient pas vraiment.

Ridgecrest est à 1h30 de route de Kelso Road. Bien plus loin que ce qu’on avait imaginé. Notre trail angel nous dépose devant le Motel 6 où j’ai réussi à booker 2 chambres vraiment pas cher. On passe au check-in, on se jette sous la douche puis Spider et moi ressortons direction le loueur de voiture. J’ai vu sur internet que la location à la journée ne devrait pas dépasser 40USD. Le vendeur nous accueille tout sourire mais malheureusement, c’est Memorial Week et il n’a plus une seule voiture. Enfin si, une seule : une Mustang décapotable… pas exactement ce dont on a besoin pour aller récupérer nos copains… J’explique au vendeur qu’on a juste besoin d’une voiture quelques heures, qu’on a des gens à aller chercher et là… miracle ! « Well, I have a 15 seats minivan. It would be 20USD for 24 hours… » Vendu !!

On est extatiques. On repasse au motel chercher Josh et Chelsea puis on fait un crochet au McDo où on fait le plein de cheeseburgers. On imagine déjà la tête de nos copains quand ils vont nous voir arriver les bras plein de burgers… On refait la route dans l’autre sens, la clim de la voiture est à fond, on est bien…

Quand on arrive, il y a une vingtaine  de hikers sous le joshua tree. Les copains n’en reviennent pas qu’on soit revenus et encore moins avec un bus !!! On distribue les cheeseburgers, on entasse le maximum de personnes dans le van, on en laisse quelques uns sous le joshua tree (ils voulaient pas venir en ville de toute façon) et on repart dans l’autre sens.

Quand on arrive au motel et qu’on décharge notre chargement de hikers crevés et brûlés par le soleil, on n’est pas peu fiers. On a sauvés une quinzaine de personnes du désert… 

Après que tout le monde se soit installé, ait pris une douche et ait repris forme humaine, notre petite famille remonte dans le van direction le resto chinois. C’est un all-you-can-eat buffet qu’on nous a recommandé mais franchement, ça n’a rien d’extraordinire et c’est plutôt cher. On est tous crevés et on rentre se coucher dans notre chambre de motel miteux.

I’ll come back to Kelso Road, says no one…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s