PCT Day 52 : De plus en plus haut !!

de Lone Pine au Mile 756 en passant par Cottonwood Pass (mile 750)

Ce matin, pas de grasse mat. On a rendez-vous avec Steve qui vient nous chercher à 7h45 pour nous emmener au Last Chance Meadow Campground d’où on va récupérer le trail. Steve est à l’heure, on joue à Tetris avec les sacs dans le coffre et en voiture Simone ! 

30 minutes plus tard, on se retrouve avec nos sacs à nos pieds et pas d’autre choix que de recommencer à mettre un pied devant l’autre jusqu’à ce que mort s’ensuive. Car effectivement ce matin, on croit bien qu’on va mourir. Pour rejoindre le trail, il nous faut passer par Cottonwood Pass. Et le sentier qui y amène est couvert de neige. Comme on est des gens malins et efficaces, on se dit : « Bah… on a qu’à couper, droit dans le pentu ! » et on se retrouve à escalader des paquets de neige qui tiennent à peine à la paroi et où parfois ta jambe s’enfonce jusqu’à la cuisse (ça, ça s’appelle postholer). Heureusement que l’adrénaline te permet d’oublier que tu es à 2 doigts de décéder et on met presque 2 heures à rejoindre le col. Arrivés là, on prend la décision de ne plus jamais refaire un truc pareil et de suivre le trail coûte que coûte même couvert de neige. On n’est pas complètement débiles non plus.

Quelques miles plus tard, on rattrape Emily, Eike et Urs qui avaient démarré un peu plus tôt et comme c’est l’anniversaire d’Emily, on vide aussitôt la bouteille de vin qu’on avait transférée dans une bouteille en plastique en chantant « Joyeux Anniversaire » ! Et puis on commence à débattre sérieusement du programme des prochains jours. Il serait temps… On n’a pas tant de miles que ça à faire mais la neige nous ralentit énormément et on ne peut pas espérer faire plus de 12 miles par jour. Du coup, on se rend compte qu’on est presque un peu juste en bouffe… En tout cas, pour aujourd’hui, on se let d’accord sur le fait de ne faire que 5 miles de plus. Il est déjà tard et la neige est déjà molle. Avancer dans la slush (aka la neige en train de fondre) est épuisant : on glisse à chaque pas et on passe notre temps à chercher le trail sur nos téléphones. Quand on arrive au camp à 15h30, on est morts (au sens figuré bien sûr). Quelques hikers nous dépassent et on se demande où ils comptent bien aller dans toute cette slush… En plus aujourd’hui, on a passé les 11 000 pieds !

C’est donc le moment où on sort le gâteau ( les brownies réduits en miettes et tassés au fond de ma popotte) et les bougies et de chanter encore une fois « Joyeux Anniversaire ». On a même pensé à faire un cadeau cette fois : un jeu de cartes. Et on passe la soirée à jouer au poker et à GoFish (une variante des 7 familles).

Demain on rejoint le camp de base du Mont Whitney… inch’allah !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s