PCT Day 58&59 : Double zéro à Bishop

Ce matin on fait la grasse mat’ jusqu’à 9h et on traîne dans notre suite immense jusqu’à ce qu’on décide d’aller passer la nuit suivante à l’hostel. On n’a pas tous les mêmes contraintes de budget et comme on a l’intention de passer encore 1 ou 2 nuits dans le coin, on essaye de faire attention à nos dépenses…

Et puis notre idée, c’est de louer une voiture pour skippé la Sierra ett monter plus au nord mais le loueur de voitures est fermé pour le week-end alors on se retrouve coincés à Bishop jusqu’à lundi. A l’hostel, on négocie une chambre privée pour 6 avec 2 lits doubles et 1 lit simple dans un dortoir. C’est Urs qui se retrouve dans le dortoir et le reste de la troupe s’entasse dans la petite chambre qu’on réaménage aussitôt pour coller les 2 lits. On dormira donc à 5 sur les lits et 1 par terre. A la guerre comme à la guerre.

Il est temps de se mettre à la logistique habituelle des zéros : lessive, petites réparations du matériel, courses au supermarché du coin pour faire le plein de snacks et de boissons fraîches alcoolisées ou pas d’ailleurs… On n’a toujours pas décidé ce qu’on allait vraiment faire ensuite mais on est crevés, la motivation n’est pas vraiment au rendez-vous après cette petite semaine difficile et on a décidé qu’on méritait bien un deuxième zéro. 

Et puis quelques tensions commencent à se faire sentir dans le groupe. Il faut dire qu’on est tous restés ensemble depuis le début et qu’on n’a pas des « petites » personnalités. Ça relève d’ailleurs plutôt du miracle que personne ne se soit tapé dessus depuis presque 2 mois. Mais là, la fatigue et le fait de devoir prendre des décisions un peu drastiques concernant la suite de l’aventure quand personne ne sait vraiment ce qui nous attend, bah… ça n’aide pas.

Au beau milieu de tout ça, je décide d’aller me faire tatouer. Ça faisait un bon moment que j’en avais envie et là, y a un tattoo parlor sur le trottoir d’en face. Ni une, ni deux, accompagnée de Lucie, Emily et Eike, je rentre dans le salon et j’en ressors 20 minutes plus tard avec une petite fleur à l’intérieur de mon poignet. Même pas mal !

Le soir, Spider, Urs, Josh et une fille que Josh a rencontré un peu plus tôt prenons les vélos prêtés par l’hostel et pédalons jusqu’à un resto bien en dehors de la ville qui fait soi-disant les meilleurs burgers du coin. Et effectivement, on n’est pas déçus. Et y a même pas besoin de pédaler avec nos estomacs pleins pour revenir car la route redescend jusqu’à la ville… Les filles sont restées à l’hostel car elles ont préféré se faire à dîner (pour une fois qu’on a une cuisine !!) mais elles n’ont toujours pas mangé alors on ressort boire un premier verre dans un petit bar bien sombre avant d’aller voir Wonder Woman au ciné en se noyant dans un grand seau de popcorn. Puis quand le film est terminé, Spider, Josh et moi retournons boire quelques verres avant de rentrer discrètement nous coucher dans le grand lit familial. La clim souffle fort dans la chambre mais coincée entre les 2 garçons, je risque pas d’avoir froid…
Le lendemain matin, on se prépare un super petit déj dans la cuisine de l’hostel : oeufs brouillés, bacon, fruits, toasts… la totale ! Puis on traîne, on discute avec d’autres hikers, on compare nos stratégies d’évitement de la neige (« Et vous ? Vous allez où après ? ») et en début d’après-midi, alors qu’on a la cervelle pleine d’informations et de contre-informations et qu’on n’en peut plus de discuter et remettre en question nos plans toutes les 5 minutes, on va à la brasserie déguster quelques spécialités locales. Eike décide elle aussi d’aller se faire tatouer et je l’accompagne. Aussitôt entrées, aussitôt sorties, ça ne prend pas plus de 10 minutes ! Et puis Urs et Spider vont faire des courses car ce soir, ce sont eux qui préparent le dîner. La contre partie c’est que c’est le reste de la bande qui est censé faire la vaisselle. Ils passent 2 heures en cuisine et nous préparent un festin mais la cuisine est ruinée et ils ont utilisé tous les ustensiles possibles et imaginables… l’évier déborde !! Heureusement, à 6, on s’en sort rapidement et on s’installe ensuite autour de la grande table où on joue aux cartes un moment avant de tomber de fatigue et d’aller se coucher. Ce soir encore je me retrouve sandwichée entre les hanches pointues de Josh et Spider. Au moins, j’ai toujours un morceau de la couverture…

Demain, on quitte Bishop. On a finalement décidé de monter jusqu’à Belden, en Northern California. Il semblerait qu’entre Belden et l’Oregon, la neige ne soit pas trop présente. On va donc aller tenter notre chance. Reste plus qu’à trouver une voiture…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s