PCT Day 64 : Who said Northern California sucked ?

du Mile 1299 au Mile 1315

Hier soir, pendant que j’essayais de rattraper mon retard sur le blog, un arbre est tombé juste à côté de notre camp. Un gros craquement puis le bruit d’une chute. Juste à côté de nous. Évidemment moi, j’ai cru que c’était un ours qui venait visiter nos food bags… j’ai failli avoir une crise cardiaque.

Ce matin, tout est compliqué. Peut-être parce que ça fait 5 jours qu’on n’est plus sur le trail et que les réflexes se perdent rapidement. En tout cas, clairement, j’ai perdu la main. Je mets plus d’une heure à tout plier. Les autres se moquent, évidemment.

On recommence notre lente progression dans la neige. La nuit n’a pas été très froide et la neige est encore molle de la veille. Du coup on est vraiment lents : 5 miles en presque 3 heures… Spider perd ses lunettes de soleil lors d’une pause crème solaire et Lucie lui sauve la vie/vue grâce à une paire de secours qu’elle avait gardée en back-up. Pas étonnant que son sac soit aussi léger : il passe son temps à perdre ses affaires et à utiliser les affaires des autres… Du coup, on lui interdit de prononcer le mot « shakedown » pour les 4 prochains jours. Un peu plus tard, je renverse par accident mon sac de trailmix sur le sol. J’arrive à sauver les M&M’s mais pas les graines de tournesol qui feront sans doute le bonheur des chipmunks…

Par contre le paysage est vraiment sympa. On est dans la forêt de pins, bien dense, ça nous change de tout ce qu’on a vu jusque là ! Comme en redescend en altitude, on finit par enfin atteindre une zone sans neige et là, c’est que du bonheur ! Pouvoir enfin suivre le trail sans regarder son téléphone toutes les 30 secondes pour savoir si on est bien au bon endroit ni regarder uniquement les 30 centimètres devant ses pieds pour être sûr de pas tomber dans un trou de 2 mètres, ça fait vraiment plaisir. Enfin on peut lever la tête et profiter de la vue !

La Californie du Nord a mauvaise réputation sur le trail. Probablement parce que les hikers la traversent traditionnellement après la Sierra qui est considérée comme les joyaux de la couronne du trail et que du coup, les paysages paraissent un peu fades après ça. Mais nous, comme on n’a eu qu’un petit aperçu de la Sierra, on n’est pas blasés du tout ! Bien au contraire. En plus, comme on est encore tôt dans la saison, les moustiques et autres trucs volants qui font bzzz sont présents en quantité raisonnable. Du coup, on est vraiment contents d’être là et même si on râle pas mal à cause de la neige encore présente, c’est rien par rapport à ce qu’on a eu la semaine d’avant. On se dit qu’on a eu bien raison de faire le choix de skipper la Sierra pour le moment.

On aime tellement ça qu’on arrive à faire 16 miles avant 17h et à se trouver suffisamment de place en bordure du trail pour monter nos 7 tentes à côté de celles de 2 day hikers qui sont venus avec le plein de bouffe, de bières et de cigarettes et qui n’hésitent pas à partager. Trail magic ?

On se prépare à dîner, on papote, on va chercher de l’eau au ruisseau 100 mètres plus bas… Je réopère au couteau suisse le petit doigt de Urs qui s’est infecté depuis la veille mais cette fois j’arrive à retirer l’écharde et à bien nettoyer la plaie.

Et puis comme tous les jours à 19h30… on se met au lit. On n’est plus qu’à 32 miles de notre prochain resupply et on compte bien y arriver d’ici 2 jours.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s