PCT Day 65 : Catch’em, Pass’em, Wait for’em

du Mile 1315 au Mile 1332

Ce matin, on retrouve nos réflexes et on est prêts avant 7h30. Enfin on est prêtes… parce que les garçons prennent leur temps…

Spider nous regarde partir en disant : « So… this is the girl team. And we’re the team Catch’em, pass’em, wait for’em… » Piquées au vif, on se promet de pas se laisser rattraper…

En attendant, aujourd’hui, rien de spécial. Encore de la neige toute la matinée et un nombre incalculable de pauses pour vérifier qu’on est bien au bon endroit. Pourtant, le moral des troupes est nettement meilleur que dans la Sierra. Faut dire que le paysage est bien différent et c’est vraiment joli ici. Du coup, on a envie d’en profiter et on se fait une très longue pause déjeuner suivi d’une sieste entassés les uns sur les autres au bord d’une petite rivière. Finis les torrents effrayants ! Ici, y a de l’eau partout mais on ne met pas notre vie en danger toutes les 3 heures ! Enfin presque… Josh aperçoit un ours et arrive même à le filmer quelques secondes. 

En fin de journée, on arrive à l’autoroute qui mène à Chester. Pour une fois, on n’a pas prévu d’aller en ville mais notre camp n’est plus qu’à 3 miles et les garçons veulent faire un aller-retour rapide pour aller chercher de quoi arroser notre dîner. Ils trouvent bientôt un ride et vont chercher des sodas et du vin. La Girl Team continue donc son chemin jusqu’au campsite qu’on a repéré et qui est sans doute und es meilleurs camps qu’on a eu depuis le début du trail : immense, plat, avec une immense fire ring et des rondins pour faire tabourets. Y a uen petite rivière glacée qui passe juste à côté et on se fait un plaisir d’y mettre les pieds. C’est tellement froid que c’en est douloureux mais ça fait vraiment du bien après avoir passé 2 jours à transpirer tout ce qu’on peut !

On s’attendait à ce que les garçons restent en ville un petit moment mais ils arrivent assez rapidement en nous rapportant… des fraises !! C’est grand luxe ce soir…

On allume donc un grand feu et de nouveaux hikers arrivent au camp alors que la nuit tombe. Après 2 mois à voir les mêmes têtes tout le temps, c’est amusant de rencontrer de nouvelles personnes. Cela étant dit, notre petit groupe qui n’est pas si petit que ça, est plutôt sauvage. « Do we talk to strangers… ? »

On va se coucher bien après hiker midnight et au moment de rentrer dans ma tente, j’aperçois une biche à seulement quelques mètres. Pas farouche !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s