PCT Day 77 : Ashland logistics nightmare 

de Ashland (mile 1716) au Mile 1728 en essayant de passer par la Californie

Ce matin, on se sent bizarrement en vacances. Pas de trail, pas de resupply, pas de miles… on peut traîner toute la journée, aller à la plage, on peut faire tout ce qu’on veut : on est en vacances !!

Mais pour commencer, il faut qu’on aille louer une voiture. Sauf qu’il y a un hic, il semblerait que pour louer une voiture en Oregon, il faille que le permis de conduire et la carte de crédit appartienne à la même personne. Or moi, j’ai laissé mon permis en France et Spider n’a pas de carte de crédit mais une carte de débit… Bref, c’est pas gagné. Pourtant, on a appelé un loueur de voiture et il nous a répondu que ça ne devrait pas poser de problème. Du coup on est super optimistes et on fait même les 3 miles qui nous séparent du loueur de voiture à pieds sous le soleil.

Mais malheureusement, quand on arrive, pas moyen. Le loueur comprend bien notre situation mais ne peut rien faire pour nous. On se retrouve donc coincés à Ashland…

On essaye d’imaginer une autre solution comme louer un pick-up de déménagement pour retourner en Floride (pas besoin de carte de crédit) et louer une autre voiture là bas pour pouvoir partir en road trip. Mais ça semble bien compliqué et on abandonne bien vite l’idée.

On finit par aller au Burger King à côté où on peut s’assoir sous l’air conditionné au lieu de s’arracher les cheveux sur le bitume brûlant. On retourne le problème dans tous les sens mais il semble qu’il n’y ait pas vraiment de solution. Je finis par dire : « Retournons sur le trail. On peut avancer vers le nord et je me débrouillerai pour prendre un bus et redescendre sur San Francisco la semaine prochaine. » Et enfin, on se sent libérés : c’est simple et ça semble être finalement la meilleure chose à faire.

Du coup, on retourne en ville car on a des colis à récupérer à la poste et en chemin, un type nous arrête au beau milieu de la rue en disant : « You’re PCT hikers ? » Il se trouve qu’il a fait une partie du trail et est prêt à nous ramener au trailhead d’ici 2 heures. Les étoiles s’alignent, retourner sur le trail, c’est évidemment ce qu’on doit faire.

Du coup, on s’offre une bière pour fêter ça, on passe par la poste et on retrouve notre bon samaritain qui nous redépose au pied du trail. A peine on pose le pied sur le trail qu’on se regarde en souriant. Voilà. C’était tout bête. 

On a repéré un campsite à 8 miles de là avec un point d’eau et on se donne rendez-vous là bas. La température est presque parfaite, la lumière magnifique, et ça fait du bien de transpirer un peu…

Quand j’arrive au point de rendez-vous… personne. Je me dis que vu qu’il est encore tôt et que le prochain point d’eau n’est qu’à 2 miles, Spider a probablement continué. Je me remets donc en route. Mais quand j’arrive au point d’eau suivant, je trouve un père et son fils qui ont déjà monté leur tente mais pas Spider… Je leur demande si par hasard ils ont vu passer un mec avec un t-shirt orange mais évidemment, ils n’ont vu personne. Formidable ! Première nuit à 2 sur le trail et on arrive déjà à se perdre… Il est 20h, j’en ai plein les pattes et je décide de m’arrêter là quand même. En plus, j’assiste à un des plus beaux couchers de soleil sur le trail. Je le retrouverai bien demain matin !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s