PCT Day 81 : C’est pas tous les jours comme ça !

du Mile 1726 au Mile 1748

Aujourd’hui le programme est simple : mettre un pied devant l’autre et recommencer jusqu’à atteindre le lac à 22 miles de là. Au programme également, faire une pause brunch au lodge dans lequel on avait atterri complètement par hasard la fois dernière.

Et on se débrouille pas trop mal. Arrivés au bord de la route menant au lodge, on tombe sur une petite dame dans un camping car qui fait des photos. Quand elle comprend qu’on est des PCT hikers, elle demande si elle peut nous prendre en photo aussi. « Bien sûr ! » on répond. « Mais en échange… vous pourriez nous emmener 5 miles plus loin sur la route ? » Et 15 minutes plus tard, nous voilà attablés devant des bols de soupes et des sandwiches. « C’est pas tous les jours comme ça » on explique à Bob. Mais y a des occasions qu’on refuse pas !

On se remet en route 2 heures plus tard et on espère bien trouver un ride rapidement pour nous ramener au trail. On a été chanceux la première fois et on se dit qu’il n’y a pas de raison que ça change. Malheureusement, ça marche pas à tous les coups et il n’y a vraiment pas beaucoup de trafic sur la route. En étudiant la carte de plus près, on s’aperçoit qu’en marchant le long d’un autre chemin, on pourrait prendre un raccourci. On se met donc en route sous un soleil de plomb. Marcher le long d’une route n’est jamais très rigolo et on traîne la patte.

Soudain on entend s’approcher le bruit d’un moteur. On se range aussitôt en rang d’oignon et on tend le pouce. Et ça marche ! La voiture s’arrête et on s’entasse dedans avec nos sacs sur les genoux. Bob étant nettement plus grand que tous les autres, il a la place de choix à côté du conducteur et ne comprend pas de quoi on se plaint…

On se remet en route après une autre petite pause. Le lac n’est plus très loin et il y a un camping. Ça veut dire tables de pique nique et douches chaudes gratuites !! « C’est pas tous les jours comme ça !! » on continue à dire à Bob qui commence à avoir de sérieux doutes sur la difficulté de survivre au trail…

L’eau du lac est franchement verdâtre et limite gluante alors on reste un peu loin mais on profite de la vue et on prépare le dîner en faisant sécher nos affaires trempées de sueur… Quand le soleil se couche et que la température se fait plus fraîche, on quitte le camping pour aller camper un plus loin sur le trail. Il y a une voiture garée sur le spot qu’on a repéré et le gars qui est dedans a l’air bien bien high… mais pas méchant. On monte nos tentes et on se couche. Demain, on a 25 miles à faire jusqu’au prochain cheeseburger… mais promis, c’est pas tous les jours comme ça !!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s