PCT Day 87 : Bye bye Bob !!

de Crater Lake National Park (mile 1818) au Mile 1853

Ce matin on n’est pas trop pressés. On a prévu de prendre le shuttle de 9h pour monter jusqu’au cratère et suivre le Rim Trail sur quelques miles avant de reprendre le PCT. Curieusement, arrivé à Crater Lake, le PCT serpente plusieurs miles à l’ouest dans la forêt alors qu’il existe un trail qui longe le bord du cratère et qui est donc beaucoup plus joli. Bob ne repart qu’en début d’après-midi et il commence donc la journée avec nous.

On avance doucement. Il faut dire qu’on s’arrête toutes les 100 mètres pour prendre des photos. C’est magnifique. « Fifteen trillions gallons of soft water !!! » On finit même par retrouver un peu de neige alors qu’on arrive à Watchman Tower et on décide de déjeuner là, assis face à Wizard Island. Officiellement, Crater Lake est un des highlights du PCT.

On dit au revoir à Bob puis on reprend le Rim Trail jusqu’à retomber sur la route qui longe aussi le cratère puis continue vers le nord. On a un petit bout de road walking pas très rigolo à faire sur le bas côté avec les voitures qui nous rasent de près  alors au bout de 2 miles, je finis par lever le pouce.

Presque immédiatement, une voiture s’arrête. C’est un Néo-zélandais qui va jusqu’à Bend. « Do you want a ride or do you want to walk there ? » La tentation est grande puisque c’est à Bend qu’on fait notre prochain stop et qu’on devrait retrouver Urs, Emily et Eike mais on résiste ! On n’est quand même pas si feignants que ça et en plus les autres ne seront à Bend que dans 2 jours. Notre chauffeur nous dépose donc 15 miles plus loin au bord de l’autoroute.

On fait une petite pause 20 minutes plus tard alors qu’on tombe sur une water cache et que, étrangement, les moustiques sont plutôt discrets. En regardant la carte, on se rend compte qu’entre le raccourci pris avec le Rim Trail et nos 15 miles en stop, on vient de parcourir bien plus que ce qu’on imaginait faire aujourd’hui.

On fait donc tranquillement 8 miles de plus jusqu’à une rivière où on se trouve un grand campsite bien plat et on allume un petit feu pour éloigner les moustiques qui sont revenus. Il faut toujours choisir : soit on campe à proximité de l’eau (ce qui est évidemment plus pratique) et on est harcelés par les moustiques, soit on a à peu près la paix, mais il faut dry camper.

On a du réseau ce soir et on reçoit un message de nos copains qui nous disent détester l’Oregon à cause des moustiques et des blowdowns, les troncs d’arbres couchés sur le trail. Nous, on trouve l’Oregon plutôt cool même s’il faut parfois jouer à saute-moutons. On se dit qu’ils sont juste aigris parce qu’ils font des journées de plus de 30 miles et que ça, ça n’a rien de fun… Ça nous conforte juste dans notre décision de ne pas faire plus de 25 miles par jour et de continuer à profiter du trail à notre rythme.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s