PCT Day 90 : Zéro à Sisters

Aujourd’hui, c’est repos. Nos copains vont reprendre la route ce soir mais on a l’intention de profiter de la journée tous ensemble et le programme est chargé.

On commence par le petit dej du motel qui n’est franchement pas terrible avant de retourner traîner sur nos lits devant la télé. Les copains check-out de leur chambre et viennent s’installer dans la notre puisqu’on reste une nuit de plus. Spider est au téléphone : il organise notre sortie de la journée. On doit retourner à Bend car on a des colis qui nous attendent à la Poste et on veut tous aller au REI s’approvisionner en t-shirt, chaussettes et chaussures neuves. On décide de partager un taxi qui va nous servir de chauffeur privé pour quelques heures.

On passe d’abord à la Poste car on est samedi et la Poste ferme à 13h. On doit bouncer les bear cans un peu plus loin. Pour la première fois depuis le début du trail, le postier ne veut pas nous laisser bouncer gratuitement mais nous demande de repayer l’envoi. On argumente, on s’énerve un peu et finalement, de mauvaise grâce, il accepte de transférer nos bear cans. On remonte en voiture et on file au REI. Ça fait tout bizarre de « faire du shopping » mais je ressors avec de nouvelles chaussures (il semblerait que je fasse du 43 maintenant…), de nouvelles chaussettes, un nouveau pantalon et une bonne dose d’anti-moustiques à sprayer sur mes vêtements.

On rentre à Sisters et on est affamés mais personne ne veut la même chose. Du coup, chacun se précipite dans son fast-food préféré. Je vais au grocery store chercher un gros sandwich, du guacamole, du houmous, des chips, des fruits frais et un gros pot de crème glacée que j’étale sur le lit en revenant et tout le monde se jette sur la nourriture comme s’ils n’avaient pas mangé depuis 8 jours. Puis pendant que les uns font une sieste et les autres organisent leur resupply, je suis de corvée de lessive. Pour une fois la laverie n’est pas au motel mais en ville et je me traîne nos 20kg de linge sale sur près de 2 miles.

Les copains repartent laissant notre chambre comme un champ de bataille avec des emballages et des cartons vides partout. « What the hell happened here ?? » On sait pas où et quand on les reverra. Si on les revoit…

Lucie et moi étalons tous nos vêtements propres sur le balcon et on spray méthodiquement chaque centimètre carré de tissu avec notre anti-moustiques. On n’est pas franchement convaincues que c’est efficace mais c’est toujours mieux que rien.

Une fois toutes nos corvées achevées, on finit nos restes de chips et crème glacée et on s’endort devant la télé.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s