PCT Day 98 : Jello knees

du Mile 2133 à Cascade Locks (mile 2144)

Lever à 6h comme d’hab ce matin mais c’est difficile de lever le camp rapidement tellement j’ai mal aux jambes… Merci les 29 miles de la veille ! J’ai même des ampoules que je perce alors qu’on prend le petit dej. Bon appétit et bonne journée…

Evidemment, on est les derniers à décoller du campsite. Faut dire qu’on n’est pas plus pressés que ça. Aujourd’hui on va juste à Cascade Locks et il n’y a que 11 miles. Ea-sy. En plus ce n’est qu’une gigantesque descente. D’ailleurs plus on descend, plus on sent la température monter. Et l’humidité aussi. Sensation moyennement agréable de se retrouver dans la forêt amazonienne…

Vers 10h, on sent qu’on s’approche de la fin : on croise de plus en plus de day hikers. On croise même des cavaliers à cheval et j’ai à peine le temps de m’écarter avant qu’ils ne passent en trottant.

On crève de chaud quand on arrive enfin à Cascade Locks vers 11h30. Du coup, direction la brasserie sans tarder. Alors qu’on dévore un burger, on y fait la connaissance de Jules, trail angel, qui nous offre une bière et on est rejoint par Emily, Urs et Eike qui sont arrivés à Cascade Locks 2 jours plus tôt. Ils veulent repartir dans l’après-midi mais Urs a très mal aux jambes depuis plusieurs jours et hésite à prendre un jour de repos supplémentaire. On essaye de la convaincre de se reposer plutôt que d’insister sur une éventuelle blessure et de vraiment se faire mal.

On va ensuite chez Shreck, un autre célèbre trail angel de Cascade Locks qui ouvre sa maison et plus précisément son jardin aux PCT hikers mais il fait vraiment super chaud et j’ai vraiment besoin d’une bonne nuit de sommeil donc on opte pour une chambre dans un motel avec un vrai lit et la clim. On se retrouve donc au Bridge of the Gods motel, juste devant le fameux pont. Là, c’est l’arnaque : la gérante m’avait donné un prix au téléphone auquel elle rajoute 30 dollars sous prétexte que je n’ai pas compris ce qu’elle m’a dit à cause de son accent… Yeah, right… Mais on a une kitchenette alors on se dit qu’on économisera sur le petit dej…

 On prend une bonne douche (il était plus que temps…) et on fait une lessive puis on retourne chez Shreck. Emily et Eike sont parties mais Urs est encore là et un ex-hiker, Masshole, nous embraque avec une poignée d’autres dans son van pour nous emmener à Hood River où on va voir un film dans un View & Brew. En chemin on dépose un type à l’hôpital : son coude a triplé de volume sans raison ces derniers jours et il s’inquiète un peu… On a également retrouvé Alan. Il profite du ride pour aller en ville mais veut aller faire des courses. Il faut donc qu’il donne son numéro de téléphone à Masshole pour qu’on se retrouve après le ciné. C’est un sketch pendant plus de 10 minutes, Alan faisant sonner sans cesse le téléphone de Masshole et expliquant qu’il ne veut pas décrocher car ça lui coûterait 7 dollars… Personne n’y comprend rien mais on finit par le laisser en ville et aller voir notre film.

On est un peu en retard mais on prend quand même le temps de commander nos bières et nos pizzas avant d’aller s’installer confortablement dans les grands canapés en cuir. Notre commande nous sera apportée directement à nos places… Je sais pas pourquoi le concept de View & Brew n’existe pas en France mais c’est purement fantastique. On se fout pas mal de savoir ce qu’on est venus voir d’ailleurs. Atomic Blonde. Un bon film d’action américain comme on les aime. Peu de dialogues, beaucoup de castagne. Par-fait.

Quand on ressort du ciné, c’est à nouveau un sketch pour récupérer Alan. Masshole nous propose de profiter de l’occasion pour faire notre resupply au Walmart, ça sera toujours moins cher qu’au petit grocery store de Cascade Locks. On est un peu pris au dépourvu et on sait pas trop quoi acheter (c’est pas comme si on faisait ça depuis plus de 3 mois, hein…) alors on se contente de prendre de quoi faire le petit dej du lendemain. Même si on ne passe que 20 minutes dans le magasin, se retrouver dans un supermarché est assez déroutant. On est perdus, over stimulés.

Alan n’en a pas fini : après Walmart, il veut encore aller au Safeway car il veut acheter des steaks surgelés. Personne ne comprend pourquoi il ne les a pas achetés au Walmart… On est tous crevés (il est 21h) mais Masshole a une patience d’ange et fait un stop supplémentaire. Sur le trajet du retour, Alan nous explique comment il a traversé toute la Sierra (« TOUTE ??? » « Oui, oui… ») et comment il ne boit pas d’eau mais ne s’hydrate qu’avec des fruits frais… On échange des regards en fronçant les sourcils. Bullshit.

Masshole redépose tout le monde chez Shreck et on laisse Urs là alors qu’on rentre se coucher au motel. Il décide de partir le lendemain après avoir pris le petit dej chez nous.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s