PCT Day 103 : Fire in Canada?!?!

du Mile 2174 au Mile 2195

Après les 27 miles de la veille, le réveil est un peu douloureux au bord de la rivière…

J’ai déjà rangé ma tente et alors que je vais préparer mon petit dej, je découvre un trou dans mon foodbag et un sachet de oatmeal visiblement machouillé… Il y a plein de chipmunks partout et je me dis que l’un d’entre eux a du profiter des 3 minutes où je suis allée faire pipi pour me voler mon petit dej. Dépitée, je me rabats sur un Snickers. Je n’ai pas vraiment fait attention quand j’ai replié ma tente mais je me dis que vu la taille du trou dans le foodbag, si il y avait eu le même dans la tente, je l’aurais vu.

Le début de la journée est plutôt facile jusqu’à ce qu’on arrive au pied d’une grande montée de 9 miles avec un dénivelé de plus de 8%. La chaleur est toujours très pénible même si c’est un peu mieux qu’hier. On s’arrête pour déjeuner alors qu’on n’est même pas encore au sommet et on fait la sieste au beau milieu du trail. Je suis tellement fatiguée que je suis à peine réveillée par le hiker qui m’enjambe pour continuer son chemin.

L’après-midi est lent et on fait à nouveau une grosse pause au sommet car pour une fois, on a du réseau. Pourtant la vue est bouchée, le ciel est hazy, comme une brume de chaleur mais plus dense. On apprend que ce n’est pas du tout une brume de chaleur mais c’est en fait la fumée des gros incendies qui ravagent le Canada en ce moment. Et on est encore très loin de la frontière ! Qu’est-ce que ça va être quand on sera encore plus au Nord ?

On arrive au campsite à 18h30. On est juste au bord d’une dirt road déserte. C’est encore tôt mais on est crevés. On fait la connaissance de Quetzal, une petite hikeuse mexicaine qui a fait toute la Sierra et qui est une vraie warrior. Elle fait 30 miles par jour et a un sac énorme. Elle veut aller jusqu’au Canada puis refaire la Sierra pour voir comment c’est, sans la neige…

On prépare à dîner puis on monte les tentes. C’est là que je découvre… le gros trou sur le côté de ma tente. Goddam chipmunks !! Je fais une réparation de fortune à l’élastoplaste. Ça devrait faire l’affaire. Mais plus question de laisser mon foodbag dans la tente ! Je le mets dans mon sac à bonne distance de la tente.

On est sur le point de se coucher quand 2 types qui semblent under influence arrivent en voiture, font beaucoup de bruit et finissent par aller camper un peu à l’écart. Alors que la nuit tombe, plusieurs voitures passent sur la route. Ça nous remonte le moral et on se dit que ça ne devrait pas être trop difficile de faire du stop demain pour rejoindre Trout Lake.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s