PCT Day 110 : PLT

de White Pass (mile 2292) au Mile 2308

Ce matin, on s’est pas réveillés spécialement tôt. Mais tout de même plus tôt que nos voisins qui ont bien arrosé leur soirée et ont continué à glousser dans leurs tentes jusque tard dans la nuit. On range nos affaires et on retourne au General Store pour un dernier breakfast niveau station service. C’est toujours mieux que rien. Et faut dire que je commence à me lasser du petit sachet de oatmeal réhydraté…

On finit par se remettre en route. Comme à chaque fois qu’on quitte la civilisation, on s’étouffe pas avec notre motivation. Le trail n’est pas très difficile mais je suis un peu à la traîne. Au détour d’un virage, je découvre que je dois traverser une rivière. Sur le papier, aucun problème. Dans la vraie vie, le pont a été détruit et la rivière est quelques mètres en contrebas. Râler, crapahuter pour descendre, traverser sans trop se mouiller les pieds, crapahuter pour remonter de l’autre côté, se rattraper à une fougère alors que la terre s’effrite sous mes pieds, pousser un bon gros juron et finir par rattraper Spider et Lucie qui sont là depuis une bonne demi-heure et qui sont morts de rire…

Je finis par rattraper Ally. Elle est arrêtée au bord du chemin, emmitouflée dans sa veste de pluie alors qu’il fait 25 degrés. Elle est complètement paumée, se fait dévorer par les moustiques, s’est rendu compte qu’elle a oublié de prendre un briquet et n’a donc mangé que des sandwiches au peanut butter depuis la veille. Elle n’a que des cartes papier et n’arrive pas à se repérer. Elle est au bord des larmes et je prends 5 minutes pour lui remonter le moral, lui faire cadeau de mon briquet, l’asperger d’anti-moustiques et lui indiquer où est la prochaine source et les prochains campsites. Elle retrouve un peu le sourire, m’offre sa flasque de whisky en échange et je reprends mon chemin.

Un peu plus loin, je rejoins les autres au bord d’une autre rivière. Le ciel s’est drôlement obscurci et on commence à redouter l’orage. On a fait que 14 miles mais on n’a vraiment pas envie de se prendre une grosse drache sur la tête. On est rejoint par Neo qu’on avait rencontré au General Store. Il a une tente Zpacks qui n’est pas autoportante et il s’installe là. On décide d’attendre Ally qu’on a renommée PLT (Poor Little Thing) pour camper avec elle. Elle est bien contente de trouver des visages familiers et on décide de continuer un peu pour aller à un campsite qu’on a repéré. Mais quand on arrive, il est déjà pris. On continue donc à avancer en essayant de trouver un espace assez grand pour nos 4 tentes. Peine perdue, on finit par revenir sur nos pas et s’arrêter juste au bord du trail. En jouant à Tetris on peut poser nos tentes et y a même de l’eau à côté !

PLT est très admirative de tout ce qu’on fait, de la rapidité avec laquelle on monte nos tentes, de la façon dont on se prépare à dîner, de la facilité avec laquelle on s’est rabattu sur un autre campsite quand celui qu’on avait choisi n’était pas accessible… C’est flatteur mais ça finit par être un peu trop…

Entre temps, le ciel s’est dégagé. On va se coucher confiant, on n’a pas mis les rain covers sur les tentes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s