PCT Day 121 : Pointless Ups and Downs

du Mile 2512 au Mile 2533

Ça a été une belle nuit avec beaucoup d’étoiles. Au matin il fait bien frais mais ma petite culotte est sèche ! Par contre, mon œil est tout collé et gonflé. Spider a un peu de collyre antiseptique et j’essaye de nettoyer mon œil tant bien que mal. Difficile d’avoir les mains propres !

On commence la journée par une belle montée dans la forêt avec beaucoup de troncs d’arbres à escalader et des fougères qui envahissent le chemin. Lucie et moi sommes parties un peu plus tôt que Spider et on croise un section hiker sobo qui fait du trail magic : il porte un gros sac plein de chips, bonbons et autres cadeaux pour les thru hikers. Il prend notre photo et nous dit qu’il tient un blog où il met tous les gens qu’il a rencontrés. Evidemment, j’oublie aussitôt le nom de son blog… Lucie récupère des sticks de café et moi des bonbons !

Nous faisons une pause en attendant Spider qui arrive quelques minutes plus tard. Il est très énervé car il est tombé. Haha ! Ça n’arrive pas qu’à moi ! Bon, lui, il a une bonne excuse : il a entendu une femme crier à l’aide et en levant la tête pour regarder où elle était, il s’est pris les pieds dans une branche. Elle n’avait même pas besoin d’aide, elle était juste perdue !

On enchaîne après avec une grosse descente. J’aimais déjà pas ça mais depuis quelques jours avec mon genou qui faiblit, ça devient carrément ma hantise… 2 ibuprofènes et un massage au Voltarène plus tard, tout le monde arrive à la rivière où on fait notre pause déjeuner. On croise beaucoup de monde aujourd’hui et c’est parfois un peu compliqué de se croiser sur le trail qui n’est vraiment pas large !

Après le déjeuner il nous faut remonter tout ce qu’on vient juste de descendre… Pointless Ups and Downs on appelle ça. Je mets mes écouteurs, prends un petit rythme, souffle beaucoup et transpire comme pas permis car en plus on se retrouve sur la face exposée de la montagne. Mais arrivés en haut, la vue sur Glacier Peak valait le coup. Je fais une pause, fais sécher ma chemise qui est à tordre et reprend doucement figure humaine.

Enfin c’est encore une grosse descente jusqu’au camp et mon genou tire franchement la tronche… Y a plein de gens déjà les uns sur les autres et on essaye de se trouver une petite place comme on peut. Du coup, pour une fois, on prépare le dîner en discutant avec les voisins. Eux aussi ont fait le PCT l’année dernière mais avaient du sortir à Kearsage Pass, comme nous !

Spider nous annonce alors qu’il va devoir aller à Stehekin parce qu’il n’a pas assez de bouffe pour finir la section. Il a tout mangé sur les 3 premiers jours. Il nous dit qu’il peut éventuellement faire le crochet tout seul et nous rattraper plus tard. Lucie et moi sommes plutôt agacées : il prend toujours le minimum de bouffe et finit par piocher dans nos sacs. Cette fois, c’est même pas suffisant… On se dit que quitte à aller à Stehekin, autant y aller tous les 3. Et puis on nous a tellement parlé de cette bakery, maintenant qu’on y est, ça serait dommage de pas s’y arrêter… On regarde la carte et on essaye d’imaginer toutes les stratégies possibles pour passer par Stehekin sans perdre trop de temps pour la suite. On finit par aller se coucher sans rien décider quand Spider dit que finalement, en tirant vraiment, il peut peut-être tenir 3 jours de plus…

Avant de me rouler en bouler dans mon sac de couchage, je mets un patch chauffant sur mon genou et essaye de surélever mes jambes pour la nuit pour atténuer la douleur. Ça va sûrement pas tenir mais bon…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s