PCT Day 125&126 : Double zéro à Winthrop

Le canapé lit dans lequel on a dormi était pourri mais on fait la grasse mat’ jusqu’à 7h30. Whoop whoop ! On remballe tranquillement nos affaires, on dit au-revoir à Widow qui va rester à Mazama aujourd’hui et on va prendre le petit déj au General Store. Et c’est LA découverte : il y a tout un tas de viennoiseries toutes plus délicieuses les unes que les autres. La bakery de Stehekin est balayée en un clin d’œil ! C’est tellement bon qu’on fait même des stocks pour la route. Enfin… la route… on ne va que jusqu’à Winthrop et c’est pas comme si on y allait en marchant…

L’estomac plein, on se poste au bord de la route au soleil. On n’est vraiment pas pressés et on a rarement eu un aussi bon début de weekend… Surtout qu’en moins de 10 minutes, une gentille dame s’arrête et nous emmène jusqu’à destination. Elle nous dépose en plein centre-ville.

Winthrop est une petite ville qui attire les touristes avec sa rue principale qui se la joue pioneer. Tous les magasins sont en bois, ambiance far west, avec même le saloon et ses portes battantes. Ça fait un peu décor de cinéma. On a réservé un petit cabin dans une rue juste à côté pour les 2 prochaines nuits mais il est encore un peu trop tôt pour prendre possession des lieux. Le propriétaire, super sympa, nous laisse traîner dans le salon de la partie hostel où on organise une fouille en règle de la hiker box. On tombe sur un gars un peu bizarre : il arrête soi-disant le PCT parce qu’il a une fracture de fatigue au pied mais compte retourner jusqu’à la frontière mexicaine à vélo. Ça fait pas mal au pied, ça, le vélo ?? Il est plutôt antipathique et on n’a moyennement envie de lier connaissance. On va donc faire un tour au saloon en attendant de pouvoir récupérer nos clés.

On revient vers 11H et on découvre notre palace : c’est clairement un des endroits les plus sympas qu’on ait habité les derniers mois (sans compter Idyllwild mais ça compte pas, c’est hors-catégorie). C’est grand luxe avec une grande salle de bains et une petite cuisine. En voyant ça, on se met à faire des plans pour le dîner…

Après une bonne douche, on se met donc en route pour le supermarché. C’est un peu éloigné du centre-ville et Spider, qui a trouvé un vélo dans le jardin, part devant nous. Lucie et moi faisons confiance à notre hitch karma et on se met à marcher au bord de la route le pouce levé. Et comme d’habitude, une voiture s’arrête. C’est un gars assez jeune qui nous dit qu’il retourne au golf chercher ses lunettes de soleil. Il est là pour assister à un mariage l’après-midi même et nous propose de venir. Ça pourrait presque être rigolo si on n’avait pas une drôle d’impression et qu’il était pas si insistant. On le remercie grandement de nous avoir déposées au supermarché et on décline l’invitation. On est arrivées avant Spider et on est super fières de nous…

On commence à arpenter les allées du supermarché. Pas question de resupply, on est là pour 2 jours, on veut se faire plaisir et manger de bonnes choses pour une fois. Spider nous rejoint et il a les pieds mouillés : il s’est perdu en vélo et a voulu sauter par-dessus un ruisseau… raté ! Alors qu’on est en train de lui raconter qu’on a été invitées à un mariage, quelqu’un me tape sur l’épaule. C’est notre chauffeur ! Il revient voir si on n’a pas besoin d’un ride pour rentrer. Il commence à devenir un peu envahissant et on a beau rigoler, on ne sait pas trop comment se débarrasser de lui… Il finit tout de même par nous laisser tranquille.

Spider a promis de nous faire la cuisine. Ça fait des jours qu’il nous parle de Hamburger Helper et ni Lucie ni moi n’avons aucune idée de quoi il parle. Mais il nous jure que c’est délicieux alors on le désigne en charge du déjeuner et on continue à remplir notre panier avec des tas de fruits et d’autres trucs qu’on ne peut pas emporter sur le trail. On ressort du supermarché les bras chargés de nourriture. Spider remonte sur son vélo mais pour nous, pas question de marcher ! On se poste à la sortie du parking et un gentil papi nous redépose juste devant notre cabin. Elle est pas belle la vie ?

On est là pour 2 jours alors on se dit qu’on va en profiter pour aérer un peu nos sacs de couchage et chaussures qui n’ont pas souvent l’occasion de respirer… et ils en ont bien besoin !! On dévore les Hamburger Helpers de Spider… non pas que ce soit délicieux, c’est même franchement décevant mais c’est sa madeleine de Proust à lui et on est affamés ! On s’octroie ensuite une bonne sieste puis je m’attelle à la corvée de lessive. J’essaye de rincer nos chaussettes dans le lavabo avant de les jeter dans la machine mais l’eau reste très foncée même après 5 rincages… j’abandonne. Alors que je fais des allers-retours entre notre cabin et la buanderie, quelqu’un arrête la machine à laver et je suis bonne pour tout recommencer. En attendant, Spider a trouvé un jeu de cartes et nous apprend à jouer au gin pour passer le temps. On finit par récupérer nos vêtements propres (ou presque…) à 22h30 et on se met au lit. On ne tient plus debout.

On se réveille le lendemain à 7h. Au petit dej, oeufs, bacon et toasts sur la terrasse. Rien à dire, on apprécie notre weekend forcé. Car oui, Spider nous a forcé à prendre 2 jours off car aujourd’hui, il a un rendez-vous très spécial. Il doit drafter son équipe fantasy football. Nous, on y comprend rien. On sait juste qu’il va passer la journée au téléphone avec 11 autres gars qui sont quelque part dans le Michigan et qu’ils vont se répartir des joueurs de football américain afin de constituer leurs propres équipes. La journée est cruciale : si tu n’obtiens pas les joueurs que tu veux, tu as peu de chances de gagner la league. Clairement, l’enjeu de la journée passe largement au-dessus de nos têtes à Lucie et à moi. Nous, on veut juste profiter du soleil, manger et dormir.

On va donc en ville échanger nos chaussettes pourries à l’outfitter. Darn Tough, la marque de nos chaussettes, garantit ses produits à vie. Si tu fais un trou dans tes chaussettes, ils te les remplacent donc gratuitement. Evidemment, en plus d’être en croûte de boue, nos chaussettes sont trouées. On s’offre donc le luxe de nouvelles paires, toutes douces et qui sentent bon… Puis j’ai repéré un marchand de glaces et on s’offre des cônes énormes (et délicieux) et on rapporte même un Twinky enrobé de chocolat à Spider qui lève à peine la tête… On essaye pourtant de s’intéresser à son truc. On donne même de notre personne pour essayer de récupérer Tom Brady, le seul joueur dont on connaisse le nom. Mais c’est peine perdue…

Du coup, on fait nos corvées : vaisselle, nettoyage du filtre à eau, nettoyage du matériel… Je fais tout et n’importe quoi, j’achète même nos billets d’avion pour l’Alaska où nous irons en octobre. Tout sauf mettre à jour le blog. Lucie est beaucoup plus sérieuse que moi et me fait culpabiliser…

Ce soir, c’est Lucie qui fait la cuisine. Elle nous fait cuire un énorme steak et prépare une salade de tomates avec du basilic frais… mmmh… On dévore tout ça tout en regardant The Revenant. Pas sûre que ce soit la meilleure idée du monde quand on sait que la dernière section du trail est celle où on a le plus de chance de croiser des ours…

Avant de se coucher, Spider répare nos chaussures à la ShooGoo. Le morceau de plastique sur le devant se décolle et on manque régulièrement de se vautrer en trébuchant sur des pierres ou des branches. C’est pas très joli mais au moins ça sera efficace. On discute aussi des prochaines semaines : on va entamer notre dernière section avant le Canada et on veut ensuite retourner en Californie. On ne sait pas encore exactement comment et on essaye de contacter toutes les personnes qu’on connaît pour avoir le maximum d’options.

On se met au lit à 21h30, ravis de nos 2 zéros. C’était parfait. Demain, on ira la Poste récupérer les colis que la maman de Spider nous a envoyés et on fera les courses pour notre resupply. Puis on retournera sur le trail pour les 70 derniers miles avant le Canada !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s