PCT Day 127 : Last section?

de Winthrop (mile 2589) au Mile 2593

Ce matin on se réveille pas trop tard : on compte bien profiter de notre dernière demi-journée en ville. On commence par se faire un bon petit dej avec des oeufs brouillés et des toasts. On essaye de finir les restes qu’on ne va pas pouvoir emporter. Puis c’est la dernière douche et on se met en route pour aller à la Poste. Evidemment, c’est au moment où on se fait déposer devant le bureau de Poste que je réalise que j’ai laissé mes microspikes dans mon sac dans notre cabin et que je vais donc devoir encore les porter pour rien !

On a plein de trucs à faire à la Poste : récupérer la bounce box et la bear can, réexpédier la bear can à Bishop où on la récupérera la semaine prochaine, envoyer des cartes postales, envoyer les affaires que Widow nous a confiées, ouvrir la bounce box, y récupérer quelques trucs, y mettre ce que je ne veux plus porter (sauf les microspikes donc…), récupérer les colis de Mary Ferry, faire le tri de se qu’on veut garder, mettre tout le reste dans d’autres colis direction Bishop, tout compresser, tout scotcher, s’apercevoir que la box que j’expédie et réexpédie sans arrêt depuis des mois va cette fois me coûter bien plus cher qu’une priority mail normale, tout refaire… et finalement tout expédier à Bishop. Et pourquoi Bishop ? Parce qu’on est loin d’avoir fini ! On a beau n’être plus qu’à moins de 70 miles du Canada, ce n’est pas l’arrivée ! L’arrivée, pour nous, ce sera quelque part dans la Sierra. On va donc retourner à Bishop, reprendre là où on s’était arrêté quelques mois plus tôt.

En attendant, on refait un tour au supermarché et à la gas station juste à côté pour compléter notre resupply. Et c’est encore bien chargés qu’on refait du stop pour rentrer finir de préparer nos sacs.

On doit libérer notre cabin à 11h et on s’installe donc sur la pelouse dans la jardin, toutes nos affaires éparpillées autour de nous. Heureusement qu’il n’y a personne à l’hostel, on ne dérange personne… On met notre surplus de bouffe dans la hiker box, on boucle nos sacs et Spider et moi entamons les négociations avec Lucie pour rester un jour de plus. « One more day ! One more day ! » Mais Lucie est intraitable : le Canada est à portée de main, on ne peut plus reculer. Elle va même jusqu’à acheter nos tickets de bus pour quitter Manning Park direction Vancouver dans quelques jours. Du coup, on n’a plus le choix : on va devoir y aller…

On va donc à la bibliothèque municipale pour imprimer nos tickets de bus et nos permis d’entrer au Canada. Après 4 tentatives, Spider a finalement obtenu le sien et on a donc décidé de passer quelques jours au Canada chez des amis avant de retourner en Californie.

Avant de faire du stop pour retourner à Rainy Pass, on s’offre une dernière bière et un dernier sandwich au saloon. Puis, sous les ordres de Lucie qui décidément est inflexible, on récupère un carton et on se fait un panneau : « PCT hikers to Rainy Pass ». On a à peine levé le pouce qu’une voiture s’arrête. C’est une jeune enseignante Montessori qui va à Mazama. On résiste à la tentation de retourner une dernière fois au General Store et ele Elle nous dépose donc à l’embranchement pour Rainy Pass. Il y a beaucoup moins de trafic sur cette route et on galère un peu. Mais un très gentil couple de petits vieux finit par nous emmener : ils fuient l’air enfumé de la vallée (toujours les incendies) et vont faire une balade en forêt.

Il est donc 17h. La motivation est proche du zéro et on se dit que pour ce soir, on va juste faire quelques miles. On se met donc en route péniblement et en soupirant beaucoup. Spider a essayé de réparer ma Platypus qui fuit avec de la ShooGoo mais au premier test tout explose. Je ne peux plus me servir de la Platypus pour filtrer mon eau. J’avance lentement. La lumière tombe et je commence à devenir totalement parano : chaque branche ressemble à un grizzli, tapi dans l’ombre, prêt à me sauter dessus…

On s’arrête après même pas 4 miles. Y a un campsite avec de l’eau et Spider et moi nous retournons vers Lucie pour demander : « Can we stop here ?? » Elle a réussi à nous faire quitter Winthrop mais elle n’arrivera pas à nous faire aller plus loin…

J’ai pas vraiment faim ce soir. Faut dire qu’on n’a pas fait grand-chose. Mais je mange tout de même pour vider mon sac. On est au lit à 20h15 alors que le soleil se couche. Il reste moins de 60 miles avant le Canada !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s