PCT Day 129 : This side of the border 

du Mile 2614 au Mile 2639

On se réveille comme d’habitude à 6h avec un joli lever de soleil et un ciel rose, rouge, orange, violet à travers la fumée, toujours bien présente ce matin. On a 25 miles au programme ce matin alors on traîne pas trop et on se met en route rapidement.

On commence par un sentier balcon très joli jusqu’à Harts Pass. Pour un peu, on se prendrait pour des hobbits dans la Terre du Milieu : y a quasiment personne, des sommets à perte de vue et cette fumée qui floute un peu tout… Puis on arrive à Harts Pass où passe la dernière route avant la frontière canadienne. On est encore à 35 miles du monument mais pour les hikers qui n’ont pas de passeports ou qui n’ont pas de permis pour le Canada, ils devront revenir jusque là. 35 miles de plus ! En même temps, à ce stade là, on ne compte plus… D’ailleurs, à partir de là, on va croiser beaucoup de gens qui reviennent de la frontière. Finalement, finir au Canada ne semble pas si populaire que ça.

On arrive à faire 16 miles avant 13h. Je suis fatiguée, je commence à être avoir plein les pattes et dans ma tête, ça se mélange un peu : ce devrait être nos derniers jours sur le trail, l’apothéose de tous ces petits pas l’un devant l’autre mais non ! on n’a pas fini ! on retourne en Californie ! Et bien que j’ai vraiment envie de retourner dans la Sierra, je sais pas, je me dis que tout le temps où j’avais rêvé à cette frontière, ça devait être énorme, l’aboutissement, la fin du chemin et là… bah… je sais plus trop…

La fumée est moins dense aujourd’hui mais on voit clairement où est l’incendie le plus proche de nous : un gros nuage champignon surplombe la montagne un peu plus loin et on le surveille du coin de l’œil. La fin de la journée est vraiment très chouette : un petit col easy, quelques gros switchbacks pour descendre de l’autre côté et une grosse ascension pour finir. Quelqu’un nous a indiqué une source à seulement 2 miles du campsite où on compte s’arrêter juste en haut du col suivant. On fait donc le plein d’eau mais malgré mes précautions, je trempe tout mon sac avec ma Platypus percée… Heureusement, toutes mes affaires étant rangées dans des sacs étanches, rien n’est mouillé.

Le campsite est vraiment super bien placé, juste au col avec une vue de dingue. Mais il n’y a pas beaucoup de place et quelqu’un a déjà monté sa tente. On fait donc la connaissance de Glitter et on lui demande si ça le dérange pas qu’on se tasse à côté de lui. Il y a beaucoup de vent et on n’a vraiment pas envie d’aller plus loin. Glitter est super sympa et nous laisse envahir son espace. Il a commencé le PCT en 2013 et finit sa dernière section demain. On prépare donc le dîner en papotant avec lui. Pour lui, c’est vraiment la fin : demain, il aura marché les 2600 miles du PCT.

Dès que le soleil disparaît il fait vraiment froid alors à 19h30, on se dépêche de se rouler en boule dans nos sacs de couchage. Demain… Canada!!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s