PCT Day 130 : The other side of the border

du Mile 2639 à Manning Park (mile 2660)

La nuit a été agitée : le vent soufflait en rafales soulevant des tonnes de poussière qui s’infiltrait partout. On est couverts de sable ce matin.

Heureusement, le vent est tombé. On prend notre petit dej tranquillement, la journée ne devrait pas être trop difficile : après un dernier petit sommet, ça ne fait plus que redescendre jusqu’à la frontière à 11 miles de là. Ensuite, il faudra rejoindre Manning Park, côté canadien, encore 9 miles plus loin. Glitter est bien plus rapide que nous et il est déjà parti depuis un moment quand on se met enfin en route.

Le trail est très joli ce matin : petits lacs bleu fluo, sentier balcon, belle forêt de conifères… En plus, on croise plein de gens qui marchent dans l’autre sens. J’ai quand même du mal à comprendre comment ils font pour se motiver à refaire 35 miles dans l’autre sens… La matinée passe vite : avec cet objectif en tête et le trail qui descend gentiment, on avale les miles rapidement.

Soudain, au détour d’un switchback, on voit la ligne claire à travers les arbres : la frontière. Symboliquement, les arbres sont coupés tout le long de la frontière et l’allée dégagée fait office de démarcation. On sait que le monument va donc apparaître dans quelques minutes, le suspens est à son comble, et pourtant… Spider est déjà là, il a retrouvé Glitter qui fête le moment avec un paquet de chips. Il y a une toute petite clairière dégagée avec ce monument de bois au milieu et ses 2 petits drapeaux. Bon. Bah voilà. J’avais pensé boire une bière là mais j’ai oublié d’en acheter au dernier resupply. Je m’assois sur un gros tronc d’arbre face au monument. Le moment est carrément anti-climatique. C’en est presque frustrant. Lucie arrive aussi et on fait quelques photos, un peu obligatoires. On sort le trail register et on lit les messages des hikers passés avant nous. On retrouve Urs, Emily et Eike qui ont laissé un petit mot pour nous la semaine dernière. Je sais pas trop quoi écrire… Voilà. C’est fini. Mais c’est pas fini. Reste encore la Sierra. Puis surtout, reste encore les 9 miles jusqu’à Manning Park !

On reste une petite heure là à regarder les gens arriver, prendre leurs photos, repartir vers Harts Pass ou continuer vers Manning Park. On se débarrasse de notre bouffe en donnant tout aux Sobos qui repartent dans l’autre sens. Pas question de porter 1 gramme superflu alors qu’on sait qu’un énorme burger nous attend au bout du chemin ! Ceux qui en ont se débarrassent aussi de leur weed, légale dans le Washington mais pas du tout au Canada. Puis, on finit par remettre nos sacs sur nos épaules et on prend la direction de Manning Park.

Bizarrement, y a très peu d’infos sur le bout de trail qui va jusqu’à Manning Park. Même Guthook considère ça comme un side trail et donc la carte est très succincte : pas de profil, pas de distance, on y va à l’aveuglette. Et comme par hasard, le trail est tout défoncé, couvert par la végétation, boueux au possible et ça grimpe ! Et pas qu’un peu ! Heureusement que ça ne dure pas très longtemps parce que c’est franchement pas une piece of cake !!

Alors qu’il ne reste que 2 miles, on entend des voitures : la civilisation n’est plus très loin ! Le sentier s’es aussi nettement amélioré : bien entretenu, large, avec des panneaux… c’est un quoi à day hikers. Je croise d’ailleurs un couple qui me demande si je viens du Mexique. Ils ont fait la première section du PCT en Californie en avril puis ils ont arrêté mais ils voulaient voir le monument au Nord alors ils ont conduit jusqu’ici. Je leur souhaite bien du plaisir et je continue mon chemin au pas de course.

Je finis par déboucher sur la route juste devant le resort de Manning Park. Je suis au bout du rouleau. En plus, j’ai perdu Spider et Lucie. Y a plein de monde, plein de voitures sur le parking, je suis un peu déroutée. Les gens sentent la lessive à 100 mètres et je suis couverte de terre, de poussière et de sueur. Je m’assois à côté d’une fontaine à eau en essayant de repérer mes congénères, les PCT hikers tout dégueu…

Je finis par retrouver Spider, Lucie et Glitter. On s’offre le fameux burger dont on parle depuis plusieurs jours. La voilà, notre closure !

Il est 16h et on a du temps devant nous : le bus qui nous amène à Vancouver ne passe qu’à 2h du matin… Glitter n’a pas réussi à avoir de ticket pour cette nuit alors il a pris une chambre au resort pour patienter jusqu’à demain. Il nous propose de squatter sa chambre jusqu’à l’arrivée du bus et on s’empresse d’accepter avec joie ! On en profite donc pour prendre une douche, faire une lessive et comater devant la télé. On est tellement bien là qu’on laisse passer l’heure de fermeture du resto. On n’a plus rien à manger puisqu’on a tout donné mais on meurt de faim. On se rabat sur des mc&cheese micro-ondables vendus à la réception. Pas terrible mais ça fera l’affaire.

Il commence à se faire tard et Glitter nous propose de rester dormir jusqu’à ce que le bus arrive. On met donc plusieurs réveils pour être sûrs de ne pas le louper et on éteint la lumière. Douze secondes plus tard, tout le monde ronfle. Merci Glitter !!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s