Ça ? une station climatique ? Mon oeil !!

Ooty, première station climatique du sud de l’Inde… Mouais… Ben, ça mériterait que quelqu’un m’explique pourquoi…

Alors, OK c’est une très bonne base pour explorer les très jolies montagnes environnantes et OK il y fait vraiment plus frais que le long de la côte (on prend même des douches chaudes et on ne transpire pas quand on est assis), mais franchement, ça casse pas 3 pattes à un canard ! Les rues sont moches, les échoppes sont moches, le parc d’attractions est glauquissime, on ne peut même pas boire de bière pour oublier tout ça (non madame, ici c’est le Tamil Nadu et on ne rigole pas !), les hôtels sont…bizarres (enfin, le nôtre surtout avec sa musique d’ambiance molvanienne en boucle pendant 48 heures) et surtout, vous n’allez pas y croire mais c’était jour de grève nationale au Tamil Nadu ! Pour les mêmes raisons que dans le Kerala (taxes sur le diesel trop chères) mais pas le même jour (ça serait trop simple). On a donc failli se retrouver coincer dans une ville pourrie avec rien à faire !

Heureusement, on insiste un peu (on commence à les connaître ces Indiens, ils disent toujours « Not possible » mais on arrive en général à nos fins… c’est une véritable expérience de management…) et on arrive à trouver un guide pour un trek d’une demi-journée dans les environs d’Ooty avec, au menu, plantation de thé, petits villages de fermiers et grimpette dans la montagne. Bon, c’est pas de la rando de compet’ mais c’est une bonne petite séance de décrassage avant de passer aux choses sérieuses dans le Ladakh la semaine prochaine.

Et puis, à Ooty, il y a aussi quelques cimetières coloniaux et surtout… il y a le bazar et ça, c’est plutôt sympa. Les têtes de chèvre grillées alignées les unes à côté des autres, le sang de poulet qui a giclé jusqu’à plus de 2 mètres de hauteur, les marchands qui débitent des petits morceaux de bœuf tandis qu’une vache rumine dans les ordures 3 mètres plus loin… Ça vaut le détour ! On achète quelques fruits exotiques et on se rafraîchit les narines dans quelques fleurs de jasmin avant d’aller dîner (bah oui, ça nous a ouvert l’appétit tout ça !)

Bref, faudra m’expliquer en quoi cette ville est charmante (dixit mon ami le Lonely)… On redécolle donc d’Ooty le lendemain, sans état d’âme, dans un bus qui se définit lui-même comme « ultra Deluxe » (HC, si tu m’entends…) et on file à l’allure délirante de 30 km/h vers Mysore, à 150 kms de là (je vous laisse donc faire le calcul… oui, oui, oui, 5 heures de bus mesdames et messieurs, ça mérite bien un « ultra Deluxe » !!) dernière étape de notre voyage avant Bangalore et le retour de F. et P. prévu dimanche.

Photos ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s