Les 4000 îles

Je pourrais vous faire croire que ces premiers jours au Laos n’ont été qu’une succession de visites et de découvertes culturelles en tous genres et que je suis encore montée d’un niveau au Trivial Pursuit mais non. Après le laborieux passage de la frontière, j’ai décidé de m’installer dans un petit bungalow au bord du Mékong et de regarder s’écouler les heures et le Mékong par la même occasion.

Les 4000 îles sont en fait un archipel qui s’étire sur 50kms au milieu du Mékong juste entre le Laos et le Cambodge. Pendant la saison des pluies, le fleuve peut atteindre jusqu’à 14kms de largeur dans ce coin (soit sa plus grande largeur sur tout son parcours) et pendant la saison sèche (c’est maintenant), des centaines (voire des milliers et plus précisément 4000) d’îles apparaissent. Dans les grandes îles permanentes, les villageois mènent une vie traditionnelle, produisent autant que possible tout ce dont ils ont besoin (riz, canne à sucre, noix de coco, légumes, tissage) et vont à la pêche en contournant les buffles qui se baignent dans la rivière. Y a l’électricité mais pas de voiture et ces petits paradis sont donc devenus les destinations préférées des voyageurs en transit entre le nord du Laos et Phnom Penh.

J’ai donc bullé sur ma terrasse, à siroter des bananas shakes en me balançant dans mon hamac, fait quelques jolies balades à vélo (mais seulement entre 7h et 9h ou après 17h, entre les 2, le soleil interdit tout déplacement à plus de 3m/heure), me suis trempée dans le Mékong (en évitant les troupeaux de buffles), suis allée voir quelques dauphins de l’Irrawaddi ( une espèce en voie de disparition qui n’a pas de nez… pas très jolis et tellement peureux que mon appareil photo n’a pas eu le temps de les capter), et ai secouru mon voisin qui s’était enfermé à l’intérieur de son bungalow (ne me demandez pas comment, j’ai pas compris).

Au bout de 2 jours, je me suis dit que si je ne me décidais pas, j’allais rester là 2 semaines alors j’ai repris le bateau et après moultes tergiversations (du contrôleur de ticket), je suis montée dans un minibus pour Paksé. En montant dans le minibus, je pensais rester 3 jours à Paksé et aller explorer les environs. En descendant du minibus (2 heures plus tard… soit 100kms), j’avais décidé d’apprendre à conduire une moto et de partir en balade sur le plateau des Bolovens. Dans le minibus, j’avais rencontré Chirag, Sebastian et Cat. Mais ça, c’est l’histoire de demain.

Oh, si vous voulez savoir à quoi ça ressemble les 4000 îles, vous pouvez jeter un œil ici. Mais dites pas que je vous ai pas prévenus…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s