I’m siiiiiinging in the rain…

… just siiiiiinging in the rain, what a gloooorious feeeeeling, I’m haaaaapy again… I’m singing, just singing, iiiiiin the rain… Papadapadapap ! Papadapadapap !

Ah bah ouais ! Ca pouvait pas durer éternellement. Ca fait 2 jours qu’il pleut à Bangkok. Pourtant la saison des pluies ne devrait commencer que dans 2 mois. Mais le global warming toussa-toussa… y’a plus d’saisons ma bonne dame ! Les Thaïs eux-mêmes n’y comprennent plus rien. Et puis, quand il pleut ici, c’est pas du crachin breton si vous voyez ce que je veux dire… Il pleut comme vache qui pisse ! Y a tout de suite 5cms dans la rue, tu noies tes tongs et vaut mieux raser les murs parce que les voitures font d’immenses gerbes qui achèvent de te rincer…

Alors voilà ! J’ai remis Stéphanie dans l’avion pour Paris (je connais bientôt l’aéroport de Bangkok mieux que le fond de ma poche), traînouillé dans Kao San Raod (bah ouais, mais c’était rigolo, à cause de la pluie et de l’élection du gouverneur de la ville en ce dimanche matin, y avait personne), acheté 3 t-shirts (je venais juste de faire de la place dans mon sac), mangé des xiao long bao (hmmm… un petit souvenir chinois), sautillé entre les flaques, fait une prière anti-pluie à Bouddha (ça marche pas), et retrouvé une collègue pour le dîner au sous-sol du Siam Paragon (mon préféré). Elle est venue passer ses vacances en famille en Thaïlande, on ne pouvait louper l’occasion. Et oui ! Faut croire que ça me manquait, on a passé la soirée à se raconter des histoires de machine à café et y a pas à dire, on s’amuse toujours autant au bureau !

Le lendemain, je me suis incrustée et je suis partie avec toute la petite famille direction Ayutthaya, ancienne capitale du royaume de Siam pleine de ruines de temples en tous genres. La Angkor thaïe en somme ! Mais bien plus en ruines et plus dans le style cham que khmer (ouais, maintenant, je peux sortir ce genre de phrases, j’me la pète grave !). Bon, pas de bol, il a fait bien gris et bien pluvieux toute la journée. Du coup, on s’est gelé les fesses sur le bateau (oui, parce que la clim’ marche toujours à fond, qu’il fasse 40°C dehors ou 20) et on a fait plein de photos sous un ciel de plomb (et vive la Thaïlande ! Youpi…), c’est pas comme ça qu’ils vont bronzer (et ils en ont bien besoin les p’tits Parisiens) !

Et puis tandis qu’ils continuaient leur route vers le nord et Chiang Mai où eux aussi, ils vont aller gratouiller les oreilles des éléphants, je suis rentrée à Bangkok que je commence tout juste à apprécier mais c’est le problème des grandes villes, faut y rester plus longtemps pour prendre ses marques et lever le nez du plan de métro.

Et puis, comme d’hab, je suis allée poursuivre l’exploration du sous-sol du Siam Paragon où j’ai découvert un genre de Grande Epicerie (et celle du Bon Marché n’a plus qu’à aller se rhabiller).

Allez, encore 2 jours à Bangkok avant de quitter définitivement la Thaïlande (par avion… encore…) et de poursuivre la route vers le sud, toujours plus au sud… là où il ne pleut pas.

Photos ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s