Cambodge – le bilan

1 037kms parcourus et 27 heures de bus, 13 heures de bateau et 3 heures de minibus (pfff… ridicule !)
Prix d’un lit dans un dortoir : 5 à 7$
Prix d’un repas : 3$
Prix d’un McDo : pas de McDo ici non plus !!!
Prix d’une bouteille d’eau : 3000 riels (soit 0,75$)
Ce qui va me manquer : les couchers de soleil somptueux sur le golfe de Thaïlande, le beef lok lak, la plage d’Otres, les noix de coco fraîchement ouvertes (enfin, ça, y en a plein l’Asie du sud-est), me prendre pour la reine d’Angleterre, les villages flottants le long des rivières, le suspens de savoir si ton sac qui est ficelé sur le toit du minibus va bien arriver à bon port, les « hello ! hello ! », les temples d’Angkor (encore !), le cordonnier de Battambang qui a réparé mes sandales avec de la ficelle à rôti, les constructions improbables en bambou, les couchers de soleil fabuleux sur le Mékong.
Ce que je ne vais pas regretter : les vélos tout pourris avec pas de freins, les heures interminables en bus, les ambiances un peu glauques sur les anciens sites khmers rouges, les routes toutes défoncées, les chiens qui ont la gale, la galère pour trouver un distributeur qui te pique pas 5$, la difficulté à organiser des choses quand on voyage solo (mais apparemment, ça, c’est pas près de s’arrêter) .
La phrase qu’il fallait retenir : Tassez-vous là-dedans, on peut encore en mettre 5 comme vous ! (désolée, l’internet mondial ne parle pas le khmer…)
Bon alors le Cambodge.
Et bah c’est pas compliqué, c’était top ! Quand est-ce qu’on revient ?
Le pays est pauvre (vraiment très pauvre) mais les gens sont hyper gentils. Tous souriants. Tous à te faire coucou. A tel point que t’en as des courbatures aux zygomatiques à force de leur répondre. Bien sûr, il doit y avoir des Cambodgiens mal embouchés et pas sympas… mais je suis pas tombée dessus. Et puis le pays est magnifique. Vraiment. Des rizières, des potagers et des plantations d’arbres fruitiers régulièrement ponctués de petits villages avec des maisons en bois (pas trop de tôle ondulée ni de bâches plastique), des tas d’enfants qui courent partout, des vaches, veaux, cochons, poulets, couvées couverts de poussière et qui passent leurs journées à chercher l’ombre. Partout, le Mékong, tantôt calme et placide, tantôt tumultueux et bouillonnant. Couvert de pêcheurs dans des embarcations de fortune qui lancent leurs filets dans l’eau boueuse. Et le temps s’écoule lentement. On est loin de l’agitation frénétique du Vietnam. Les Cambodgiens se lèvent drôlement tôt (à 6h les rideaux de fer se lèvent) mais se couchent tôt aussi (à 22h tout le monde est au lit) et que ce soit le long des plages de Sihanoukville ou en plein cœur de la plus que touristique Siem Reap, il règne une ambiance détendue et nonchalante bien loin d’être déplaisante. Peut-être un tout petit bémol pour la cuisine khmère, un peu pauvre à mon goût même si le beef lok lak vaut vraiment le détour (et que j’ai mangé une délicieuse pizza 4 fromages à Siem Reap mais ça, c’est pas du jeu).
Alors, quel avenir pour le Cambodge ? Pour l’instant, même si le tourisme est une des principales sources de revenus du pays, on ne voit pas déferler les cars de Russes qui prolifèrent chez les voisins vietnamiens. Et c’est tant mieux. Il est encore facile de sortir des sentiers battus (encore plus facile si vous êtes 2) et de rencontrer des « vrais gens ». Et on ne se sent pas obligés de sortir son porte-monnaie tous les 3kms. Certaines rencontres sont juste belles, spontanées et font du bien.
Bref, le Cambodge, ça aurait mérité que j’y passe plus de temps mais il reste encore un paquet de pays à découvrir et faut avancer. Mais c’est sûr, j’y reviendrai !
En attendant, juste pour se souvenir des belles choses… et surtout parce qu’au Cambodge, on sait faire du bon son !


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s