Welcome to slum city !

J’arrive donc à Mumbai après 6 heures de train. Ça devait probablement être un express… Un quart d’heure avant d’arriver, je m’aperçois qu’en fait, le train ne s’arrête pas à Mumbai Central mais dans une gare de banlieue à une bonne dizaine de kilomètres de la ville. C’est pas grave, de toute façon, j’avais décidé de prendre un taxi pour rejoindre l’hôtel dans le quartier de Colaba. De toute façon et comme d’habitude, à peine descendue du train, une vingtaine de chauffeurs de taxi me saute dessus. Alors là, c’est du délire : les prix vont du simple au triple ! « AC madame ! »… mais j’en ai rien à faire du AC moi ! Je suis acclimatée, qu’est-ce qu’ils croient ! Bref, en voiture Simone (une vraie, avec 4 roues) ! Et me voilà partie pour plus d’une heure d’embouteillages dans la banlieue de Mumbai. Pour que ça vous parle mieux, c’est comme si j’avais décidé de faire Lognes – Issy les Moulineaux un soir à 18h… Sauf qu’il fait 40°C et que la nuit est grise… de pollution. Non, vraiment, c’est charmant cette ville.

 


Bon, cela étant dit, j’arrive à Mumbai avec de vraiment très gros aprioris. Que tous ceux qui sont dans la vibe n’ont pas vu Slumdog Millionnaire lèvent le doigt ! OK, filez dans vos chambres, regardez le film et vous comprendrez pourquoi j’appréhende un tout petit peu le quartier… Ensuite, tous les gens que j’ai croisé m’ont dit qu’ils avaient détesté Mumbai… Enfin, mon ami le Lonely explique bien qu’il est difficile d’échapper au harcèlement et aux arnaques dans cette délicieuse cité et qu’il faut faire bien attention à ses affaires… Si après ça, je suis pas dans les meilleures dispositions, faut peut-être pas trop s’étonner…Première constatation, cette ville pue. Je veux pas dire par là que ça craint (même si ça craint probablement dans certains coins comme dans toute bonne ville de plus de 2000 habitants) mais je veux dire par là que ça sent mauvais. Très mauvais. Au point que je reste en apnée par moment… Mais à part moi, les autres gens n’ont pas l’air de trouver ça très pénible.

 


Deuxièmement, le chauffeur du taxi essaie de m’arnaquer de 50 roupies au moment de payer sous prétexte que le trajet était plus long que prévu… Grrr ! Alors là, je sors les canines et je suis à 2 doigts de le bouffer tout cru ! Si tu voulais te faire payer au temps et au kilomètre, fallait mettre en marche le compteur et pas négocier un prix au départ mon grand ! Who the hell does he think he is ? Je fais un scandale, je refuse de descendre de la voiture tant qu’il m’a pas rendu mes roupies et il finit par se lasser. Haha ! C’est qui la plus forte ? Non mais oh ! Bon, il m’a quand même fait bien rire quand son portable a sonné pendant le trajet. Parce que globalement, les sonneries des portables indiens sont sensiblement les mêmes que les nôtres (à 2 ou 3 succès bollywoodiens près). Sauf que lui, il avait… la Truite de Schubert ! Entendre ça à plus de 8 000kms de la maison, ça m’a fait tout drôle !

 


Bon, l’hôtel que j’ai choisi (Bentley’s Hotel) est dans un quartier qui me fait penser à Gramercy à New York. Ouh, je vous entends d’ici : vous trouvez que je me la raconte un peu là avec New York… Tout ça pour dire que le quartier est plutôt sympa avec des grandes rues très propres bordées d’arbres et de très grandes et belles maisons. Et qu’en plus, un des meilleurs resto de chicken tikka est à 2 pas. Autant vous dire que ce soir, c’est festin de brochettes et que je décide que finalement, Mumbai, c’est pas si mal… Mais avant de prononcer un avis définitif, attendons de voir ça en plein jour…


Photos ici.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s