Palolem Beach

L’état de Goa est minuscule : genre 80kms à tout casser du Nord au Sud. Mais évidemment, les liaisons sont… indiennes ! Pour aller d’Anjuna à Palolem, il me faudra donc pas moins de 4 heures et 4 bus différents. N’ayant pas très très bien anticipé le trajet (enfin, la durée du trajet), j’arrive donc à Palolem à la nuit tombée. La rue principale est bordée des mêmes échoppes que partout ailleurs mais les restaurants ont l’air plutôt sympas et il y a même une librairie avec des livres en toutes les langues.

Je prends donc une des premières chambres que je trouve en me disant que je chercherai mieux le lendemain. En attendant, je vais dîner avec B., qui passe sa dernière semaine indienne sur la plage d’à côté, et L., une allemande qui termine ses vacances à ne rien faire.

D’ailleurs, il semble que « ne rien faire » soit l’activité favorite des gens qui viennent ici. Et il faut dire que le coin s’y prête : la plage est une immense étendue de sable blanc, la mer transparente clapote gentiment, les palmiers se dressent en arrière-plan et le soleil cogne trop fort pour qu’on s’énerve à faire quoi que soit. Le lendemain matin, après avoir pris mon petit déj sur la plage, je me dis que je pourrais louer un scooter pour visiter les environs as free as a bird. Je préviens le loueur que je n’ai jamais conduit de scooter de ma vie et qu’il ferait mieux de m’apprendre 2 ou 3 trucs avant de me laisser partir. Aucun problème, on monte ensemble sur un scooter et en avant Guingamp ! Ou presque… je manque de nous jeter par terre 4 fois sur 200 mètres et je tourne la poignée des gaz dans le mauvais sens 1 fois sur 2. Et j’oublie de rouler à gauche. Bref, après concertation, on convient qu’il vaut mieux ne pas me laisser de scooter entre les mains, je suis plus dangereuse que les Indiens. Tant pis pour le « as free as a bird », ça me donne une bonne excuse pour me vautrer sur la plage en regardant les nuages. Entre temps, je change de guest house pour n’avoir plus à me traîner que sur 50 mètres avant de m’échouer sur le sable. Et me voilà partie pour les 4 prochains jours. ..

Oh, désolée, j’avais oublié que chez vous, c’est l’automne, il pleut, il fait froid, les jours raccourcissent et vos prochaines vacances sont à Noël… Je vous déconseille donc de regarder les photos qui sont là, ça va vous faire du mal…Sooooo sorry !

Photos ici.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s