Croisons les doigts !

Après avoir passé une bonne partie de ma journée dans le train, me voici arrivée à Nanning, toujours dans le Guangxi, dernière étape avant la frontière vietnamienne.

Enfin dernière étape… SI tout va bien. Parce que. SI je récupère bien mon visa vendredi et SI j’arrive à avoir une place dans le train pour Hanoi demain soir et SI j’arrive à avoir une place dans le train pour Sapa après demain, je passerai Noël à dans une grotte humide dans la montagne vietnamienne. Youpi !

Sinon, SI j’arrive à avoir une place dans un train pour Hong-Kong, j’irai m’empiffrer au soleil…

Cruel dilemme…

Donc le visa. Que je vous raconte. En arrivant à la youth hostel, je constate (c’est marqué sur le mur) qu’ils peuvent s’occuper de porter mon passeport au consulat vietnamien et de me le rapporter avec le précieux sésame. Je demande donc à Natacha, la fille de la youth hostel (si, si, Natacha, c’est chinois), comment on procède. Sauf que. Natacha est pleine de bonne volonté mais son anglais l’est moins et y a pas moyen de comprendre si oui ou non je vais bien récupérer mon passeport en temps et en heure. Elle finit par me dire qu’il vaut mieux que j’aille moi-même au consulat du Vietnam, d’ailleurs, elle m’écrit (en chinois) l’adresse sur un bout de papier et me dit que tous les chauffeurs de taxi de la ville connaissent l’endroit donc… no worry ! Mouais.

En attendant, je passe la soirée à discuter avec le seul autre occupant de l’hostel, L., un Australien en vadrouille en Asie et qui prend un vol le lendemain pour Bangkok. Ici, c’est plutôt low season. L’hostel est en fait un grand appart et on est un peu comme à la maison, dans les canapés du salon à jouer à la Playstation. On fête son anniversaire, on boit quelques bières, on papote, on se couche tard et le lendemain matin, L. rate son avion. Voilà ce qui arrive quand on passe trop de temps au pays des gens qui ne supportent pas l’alcool…

En attendant, moi je suis pas là pour cueillir des marguerites donc, après avoir quand même jeté un œil sur Google Map, je pars pour la gare acheter mon billet de train pour Hanoi parce que y a besoin du passeport pour acheter le billet de train donc vaut mieux le faire avant d’avoir déposé son passeport au consulat… Etonnamment, ils se foutent complètement de savoir si t’as bien un visa vietnamien et si tu vas pas te faire refouler à la frontière… Déconcertants, ces Chinois.

Donc, mon billet en poche, je remonte dans le bus pour aller au consulat. Google Map m’induit en erreur de façon grotesque et me voilà à descendre du bus et à marcher 8 kms pour rien avant de finir par me dire que je vais bien prendre un taxi et montrer le petit papier de Natacha. Les 2 premiers me font comprendre qu’ils ne savent pas où est l’endroit et le 3ème, qui est au téléphone en même temps qu’il baisse la vitre, jette un œil sur mon papier et me fait signe de monter. En voiture Simone !

Il me dépose devant un petit immeuble (je suis supposée aller au 27ème étage…) qui va s’avérer être la Chambre de Commerce vietnamienne mais pas du tout le consulat. Heureusement, là, une petite dame va me donner un autre papier avec une autre adresse (toujours en chinois) et je repars à la recherche d’un taxi. Une chauffeuse s’arrête, lit mon nouveau papier, dit « OK », je grimpe et on est reparties ! Bon elle galère un peu, elle demande le chemin à 2 ou 3 autres taxis qui traînent dans le coin et là, comble du comble du n’importe quoi, elle me ramène quasiment à l’endroit où j’ai laissé tomber la marche à pieds ! Grâce à Google Map, j’ai juste pas pris la rue dans le bon sens (et puis y avait des travaux et des palissades mais bon)…

Bref, il est 12h30, j’arpente la ville depuis 4 heures et je dépose enfin mon passeport au consulat. Hy-per simple, d’ailleurs. Un seul formulaire, sur un vieux papier tout photocopié, une seule photo. Ea-sy ! La fille au guichet me tend un reçu avant même que j’ai eu le temps de dire quoi que ce soit. Je lui demande quand même si je vais bien récupérer mon passeport le lendemain. Elle répond « OK », elle griffonne un truc sur mon formulaire et elle rajoute « 5 PM » ! WHAT ??? 5 PM ??? Mais mon train est à 6:20 PM !!! Bon, bah va falloir jouer serré mais avec un peu de chance (et y a rien à dire, la chance, c’est mon truc), ça va être nickel… hein ?

Reste plus qu’à confirmer la suite du programme au Vietnam ! Croisons les doigts de mains et les doigts de pieds ! (Et le premier qui dit que je ne suis pas capable de croiser mes doigts de pieds, je lui fais avaler des graines de baobab…)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s